Plus que 3 semaines pour découvrir la grande rétrospective consacrée à Jean Lurçat à l'occasion du cinquantenaire de sa mort dans le musée des Beaux-Arts d'Angers ! A découvrir au Musée des Beaux-Arts d’Angers jusqu’au 6 novembre 2016.

Jean Lurçat. L'éclat du monde" à Angers !

Jean Lurçat. L'éclat du monde" à Angers !

Jean Lurçat. L'éclat du monde

Musée des Beaux-Arts d’Angers

Hommage à Jean Lurçat.

L’exposition rend hommage à l’artiste Jean Lurçat, à l’occasion du cinquantenaire de sa mort.  Deux lieux patrimoniaux de la Ville d’Angers (le musée des Beaux-Arts et le musée Jean-Lurçat) sont ainsi investis d’œuvres en lien avec cet anniversaire.

Le musée des Beaux-Arts présente au public, dans une exposition temporaire, la manière dont le chef d’œuvre de Jean Lurçat Le Chant du monde est une réinterprétation de la tapisserie médiévale de L’Apocalypse , (conservée au château d’Angers), ,

Le musée Jean- Lurçat accueille, pour sa part, une création de l’artiste contemporaine Claire Morgan , imaginée spécialement à cette occasion et pour ce lieu. « Jean Lurçat.

 

L'éclat du monde » se présente en trois parties :

  • L'Apocalypse d'Angers
  • L'Apocalypse par Lurçat : la tapisserie d'Assy
  • Le Chant du Monde 

L'Apocalypse d'Angers

Le parcours commence par le choc esthétique majeur de la vie de Jean Lurçat, à savoir sa découverte de la tapisserie de L'Apocalypse d'Angers, en 1938, alors qu'elle était en partie exposée dans le palais épiscopal.

Pour enrichir cette première partie, une présentation de l'histoire de la genèse de l'iconographie de L'Apocalypse au Moyen Âge est proposée au public. Des objets d'art médiévaux (peintures, ivoires, manuscrits) sont confrontés aux œuvres de Lurçat des années 1930. 
 

L'Apocalypse par Lurçat : la tapisserie d'Assy

Le deuxième temps du parcours de l'exposition est consacré à la première interprétation, littérale, de L'Apocalypse par Lurçat : la tapisserie d'Assy. 
 

Le Chant du Monde

Enfin, le dernier espace se concentre sur Le Chant du Monde, par la présentation de ses cartons. Il s'agit de montrer au public en quoi cette oeuvre ultime, inachevée, constitue la table des matières de l'existence de Lurçat, et combien elle renvoie à la tapisserie médiévale du château.
 

Une centaine d’œuvres issues des collections d'Angers et de grandes collections publiques, notamment celle du musée du Petit Palais (avec la série de L'Apocalypse gravée par Dürer), celle de la Bibliothèque nationale de France (avec des manuscrits médiévaux tout à fait exceptionnels) et celle de l'atelier-musée Jean- Lurçat, à Saint-Céré (avec des peintures et des aquarelles de l'artiste). En outre, les musées d'Angers bénéficient du prêt spectaculaire de la tapisserie de L'Apocalypse, réalisée par Jean Lurçat pour la chapelle d'Assy (Haute-Savoie) en 1947 et longue de 16 mètres.

 

Source agence verbatim

 

Bernieshoot Webzine

Tag(s) : #Culture, #Arts, #Angers

Partager cet article