Dans la continuité de sa série Monumental réalisée sur les lieux de mémoire, Patrick Tourneboeuf était invité à Deauville cet été pour une immersion au sein de l’Hôtel Barrière Le Normandy, après sa rénovation. Au Festival de photographie Planche(s) Contact qui s’ouvre à Deauville, le photographe livre un regard singulier et curieux, sur le plus célèbre hôtel de Deauville.

Voyage Intérieur à l’Hôtel Barrière Le Normandy

Voyage Intérieur à l’Hôtel Barrière Le Normandy

Voyage Intérieur

Hôtel Barrière Le Normandy

Patrick Tourneboeuf  livre un regard singulier et curieux, sur le plus célèbre hôtel de Deauville. Il en interroge l’identité présente et passée, par le prisme de sa rénovation récente, mais en lien, aussi, avec ses mutations sociologiques et historiques. Pensé comme une quête intérieure, ce travail consiste moins en un pur documentaire qu’en une approche sensible, presque charnelle, de la mémoire de l’établissement.

Patrick Tourneboeuf

Portrait de Patrick Tourneboeuf © Frédéric DelangleNé en 1966 à Paris, Patrick Tourneboeuf est co-fondateur du collectif Tendance Floue, créé en 1991.

Il travaille à l'observation méticuleuse du banal, de ses empreintes légères, pratiquement impalpables, gommées par le temps.

Si ses sujets d’étude sont nombreux, tous se distinguent par leur perception fine et réfléchie des rapports qu’entretient l’homme avec son environnement. Il réalise dès les années 1990 une étude des lieux communs de l’espace urbain, avec les séries Périphérique et Nulle Part.

Sa démarche photographique cherche à retracer la présence humaine sur des sites en lien avec l'Histoire. Plusieurs séries s’interrogent ainsi sur nos lieux de mémoires et la fixation des stigmates du passé, dont la série La Cicatrice, sur les traces du mur de Berlin et La Mémoire du Jour J, sur les plages du débarquement.

 

Portrait de Patrick Tourneboeuf © Frédéric Delangle

Patrick Tourneboeuf répond parallèlement à des commandes d’institutions publiques dont le Grand Palais, le Château de Versailles ou le théâtre national de l’Odéon.

http://tendancefloue.net/patricktourneboeuf/

 

LIEU D'EXPOSITION : EN PLEIN AIR, SQUARE FRANCOIS ANDRE Devant l'Hôtel Barrière Le Normandy - Accès libre du 20 octobre au 27 novembre.

LE FESTIVAL PLANCHE(S) CONTACT

FESTIVAL DE CREATIONS PHOTOGRAPHIQUES

Planche(s) Contact, festival de créations photographiques de Deauville, se tient cette année du 20 octobre au 27 novembre. Créé en 2010, le festival présente les travaux de photographes contemporains invités en résidence à Deauville pour mettre en correspondance leur univers photographique avec la ville.

Cette année, Planche(s) Contact a donné carte blanche à huit photographes - Bernard Descamps, Joakim Eskildsen, Maia Flore, Laurence Leblanc, Patrick Tourneboeuf, Paolo Verzone, Anna Broujean et à un projet singulier associant architectes et photographe intitulé "Archisable". Tous ont été invités à laisser libre cours à leur talent et à exprimer leur vision de Deauville. Aux œuvres de cette commande publique et sur le même sujet, s’ajoutent les photographies d’une nouvelle génération prometteuse, composée de dix étudiants en photographie. Deux d’entre eux seront primés, avec le soutien de la Fondation Roederer.

La programmation propose aussi - pour la première fois cette année - une exposition monumentale sur la plage de Deauville des photographies de Peter Knapp ; et un festival OFF composé de 17 expositions et un concours ouvert à tous – la 25e heure Mondaine – qui se déroule dans la nuit du 29 au 30 octobre.

Tous ces regards, aussi différents et variés que le sont les pratiques photographiques mises en œuvre, restituent paysages ou portraits, en noir et blanc ou en couleurs, reportages, narrations ou fictions. Ils offrent chaque année un aperçu renouvelé de ce qu’est une ville, dans toute la diversité de ses ambiances, de ses lieux emblématiques ou méconnus, de ses rendez-vous et de ses rythmes, de ses habitants et de ses visiteurs.

 

Source : Agence Verbatim

Tag(s) : #Festival, #Photos, #Webzine

Partager cet article