Source: sann.animea.net

Source: sann.animea.net

Les mangas s’invitent au casino

Une culture à part entière

Le manga, c’est une culture à part entière, un monde à part, à mi-chemin entre la littérature classique, la bande dessinée et le dessin animé. Et, pour certains, le manga est même considéré comme un art. Au Japon, il est évidemment vu comme une partie inhérente de la culture nippone, mais la force du manga est qu’il a su conquérir des fans bien plus loin que sur les seules îles surpeuplées japonaises.

Et la raison de ce mondialisme est la diversité des sujets abordés par les mangas. Il ne serait en effet pas évident d’en trouver un seul n’ayant jamais été traité par au moins un auteur de manga. Et le casino et ses jeux emblématiques n’échappent pas à la règle. Petit retour sur les mangas les plus marquants liés aux jeux de cartes et de hasard.

Kaiji

Le plus fameux d’entre eux est certainement Tobaku Mokushiroku Kaiji, ou plus couramment connu sous le nom de Kaiji. Dans cette série, parue pour la première fois en 1996, le héros, Kaiji, un habitant de Tokyo vivant de petites escroqueries et d’alcool, se retrouve redevable d’une dette considérable. Sa seule chance de la payer, et d’éviter ainsi les représailles, et de s’embarquer sur le bateau Espoir (en français dans le texte) où de nombreux jeux étranges et dangereux se déroulent, dans l’espoir de toucher le pactole sans perdre la vie.

Travail le plus reconnu du fameux auteur Nobuyuki Fukumoto

Le principal attrait des lecteurs pour cette série est que les jeux pratiqués sur le bateau s’éloignent un peu, voire franchement, des classiques jeux de casino, car certains peuvent aller jusqu’à entraîner la mort des perdants. La série Kaiji est le travail le plus reconnu du fameux auteur Nobuyuki Fukumoto, qui a même reçu une récompense de son éditeur pour celui-ci en 1998. La série est toujours d’actualité puisque la cinquième saison est toujours en publication, le dernier tome étant sorti le 6 juin dernier. De plus, deux films basés sur l’univers de ce manga sont sortis récemment, traduisant de la popularité de celui-ci

Source: sann.animea.net

Source: sann.animea.net

Manga, symbole de la cyber-culture

Poker King

Mais il n’est pas le seul. Deux autres mangas ont aussi fait parler d’eux dans la dernière décennie en s’attaquant au jeu de prédilection du casino : le poker. Le plus fameux était Poker King, de Ishigaki Yuuki et Miyazaki Masaru. Ce manga, depuis arrêté, suivait les aventures de trois frères héritant d’une colossale fortune, mais un seul d’entre eux aurait le droit de la garder, celui qui saurait le mieux utiliser l’argent. L’un des trois décide alors de descendre à Las Vegas, et de tenter de faire fructifier son pactole lors de parties ô combien tendues et acharnées. Le poker est un jeu subtil aux règles et tactiques assez nombreuses, il est préférable de s’y connaître un peu avant d’entamer la lecture de Poker King.

All-In

L’autre manga consacré au poker, lui aussi terminé, s’appelait All-In, et suivait les aventures de Thomas, un français allez savoir pourquoi, dont les talents de bluffeur et de menteur allaient l’aider dans sa conquête des plus grands tournois de poker.

Liar Games

Bien que ces deux séries aient été annulées, les mangas consacrés au jeu gardent un bel avenir devant eux. J’en tiens pour preuve le succès des séries Liar Game ou Life Is money, toutes deux ayant plus ou moins inspiré ou été inspirées par les livres à succès Hunger Games.

Le manga, symbole de la cyber-culture et de la génération Y, a tant de cordes à son arc qu’il serait impossible de toutes les lister ici. Les jeux de hasard et de cartes ne sont qu’un mince exemple de la diversité de celles-ci.

 

Tag(s) : #Mangas, #Culture

Partager cet article