Au mois d’octobre, trois rendez-vous questionnant l’utilité de l’art ouvriront la saison. Les bouleversements lumineux de l’installation plastique d’Aurélien Bory, Spectacula, seront accompagnés, en improvisation au piano, pour une soirée par Jean-François Zygel et, certains soirs, des lectures surprises vous seront proposées.

Spectacula crédit photo © Franck Tomps

Spectacula crédit photo © Franck Tomps

Théâtre national de Toulouse

Spectacula

Une installation d’Aurélien Bory

Artiste invité - Coproduction TNT

30 septembre - 19 octobre

Du mardi au samedi de 16 h à 22 h

Le dimanche de 14 h à 19 h

Dernière entrée 30 minutes avant la fermeture

À propos de Spectacula

Spectacula signifie en latin « les places au théâtre ». L’installation suit littéralement cette définition et s’empare, comme seuls éléments qui la composent, des sièges du théâtre.

La vie d’un théâtre n’est qu’une alternance de salles pleines et de salles vides. Le soir, un public apparaît dans ces sièges puis disparaît après la représentation. J’ai voulu ainsi travailler sur l’idée de disparition et l’appliquer aux sièges, en pensant à toutes les personnes qui s’y sont succédé, et qui constituent finalement l’histoire de ce lieu.

Dans Spectacula, les sièges sont chacun des individualités isolées et solitaires, qui ensemble, forment un échantillon de l’humanité.

L’installation suit un processus d’extinction. Les sièges s’éteignent les uns après les autres, inéluctablement, jusqu’au dernier, accomplissant là tout destin individuel et collectif. Et tout recommence, comme se succèdent les générations.

Aurélien Bory

Autour de l’installation

Et l’art ? Ça sert à quoi ?

Agathe Mélinand / Laurent Pelly

Lecteurs et lectures surprises

7, 8, 14 et 19 octobre à 20 h

9 octobre à 17 h

Le piano et l’infini

Jean-François Zygel

Un concert improvisé

Samedi 15 octobre de 19 h à 22 h

Entrées et sorties libres

 

Source

théâtre national de toulouse

Bernieshoot Webzine

Tag(s) : #Toulouse, #Culture, #Théâtre

Partager cet article