Les journées du patrimoine sont une occasion de découvrir ou redécouvrir notre patrimoine. L’Ariège est un département très riche en patrimoine culturel et artistique. Découvrez la Pharmacie de l’Hôtel-Dieu de Saint Lizier (Ariège).

Pharmacie de l’Hôtel-Dieu de Saint Lizier Ariège

Pharmacie de l’Hôtel-Dieu de Saint Lizier Ariège

Pharmacie de l’Hôtel-Dieu de Saint Lizier

Hôtel-Dieu de Saint Lizier (Ariège)

L’Hôtel-Dieu est un très grand bâtiment du XVIIIe et  est attenant à l’église. Il a été achevé en 1764. La pharmacie constitue sans nul doute  le joyau de la visite.

Elle a été parfaitement conservée et n’est accessible qu’en  visite commentée. Pour vous renseigner  sur les  visites je vous conseille de consulter le site de l’office de tourisme Saint Girons Saint Lizier.

Pharmacie de l’Hôtel-Dieu de Saint Lizier Ariège

Apothicairerie

En pénétrant dans cette pharmacie, c’est un véritable voyage dans le temps que vous allez le temps de cette visite d’une durée d’environ 40 minutes.

Le carrelage est fait de briques, les meubles sont en merisier et poirier et nous avons eu le sentiment que les sœurs qui s’occupaient de cette apothicairerie venaient juste de sortir tant l’état de conservation est parfait.

pots faience polychrome

Objets et remèdes du temps passé

De nombreux objets sont présents. La table centrale en marbre est imposante et elle aurait été une table d’opération. L’eau de vie servait alors d’anesthésie.

Deux gros mortiers dont un pèse 40 kg sont sur cette table.

Vous pouvez également découvrir des instruments de mesure et la trousse de chirurgie : une panoplie qui montre qu’à cette époque les suites d’une intervention étaient souvent mortelles.

Les pots en faïence d’un beau blanc laiteux avec des décorations majoritairement bleues sont magnifiques.

Les bouteilles d’un joli vert foncé ont été soufflées à la main, elles sont à peu près cylindriques.

L’étiquetage est parfois précis, parfois totalement incertain.

pots en faïence d’un beau blanc laiteux

Les remèdes

Les différentes formes de pots correspondaient à un usage précis.  Le plus célèbre est peut-être le vinaigre des quatre voleurs détrousseurs de cadavres pendant la peste et qui avec  ce remède ont échappé à la contagion. Pour connaître le secret de cet antiseptique il vous faudra faire la visite.

Bernieshoot Webzine

Tag(s) : #Ariège, #Patrimoine, #JEP2016

Partager cet article