Portrait de groupe avec parapluie est un roman écrit par Violette Cabesos, publié aux éditions Albin Michel et disponible en librairie depuis le jeudi 1 septembre 2016. Une enquête effrénée sur les traces des grands peintres du XXe siècle, du Bateau-Lavoir de Montmartre à la Ruche de Montparnasse.

Portrait de groupe avec parapluie Violette Cabesos

Portrait de groupe avec parapluie Violette Cabesos

Portrait de groupe avec parapluie

Quand l’Art devient une pièce à conviction

Je ne vais pas vous mentir, ce roman policier est un vrai coup de cœur de cette rentrée littéraire 2016.

Si vous aimez, comme moi l’Art, l’impressionnisme, le fauvisme ou le cubisme sont des mots qui doivent vous parler et vous pouvez sans doute déjà des tableaux en tête. Si ce n’est pas le cas, cette enquête va vous en apprendre beaucoup sur ces trois tendances.

J’ai apprécié la justesse des explications  avec bien sûr peut-être quelques digressions sur la vie des peintres puisque nous sommes dans un roman, mais il est clair que Violette Cabesos maitrise totalement le sujet et je n’ai pas en mémoire d’autres romans policiers ayant traité avec autant de précision cette période artistique.

L’intrigue fonctionne autour de trois personnages principaux : Marthe, le psychopathe et le commissaire Cointreau (oui il a de l’humour dans ce livre) et les amies de Marthe des personnages secondaires qui donnent encore plus de vrai à l’atmosphère.

L’atmosphère entre Marthe, Nastia et Jacothe est celle de trois dames âgées qui parlent avec cet argot parisien auquel je suis très sensible. Ma grand-mère s’exprimait ainsi, une « gouaille » parisienne toujours bien imagée.

Rassurez-vous tout le livre n’est pas une suite de dialogues en argot parisien, bien loin de là. Le style est fluide et sait nous amener dans la tête du tueur en série.

Ce tueur qui se sent imprégné d’une mission « divine », il sera vengé. Il, c’est ce personnage qui ajoute du piment à l’intrigue. Il, vous devrez lire ce livre pour savoir de qui il s’agit et comprendre comment l’art devient une pièce à conviction.

 

Résumé

Marthe Bothorel, soixante-dix ans, ancienne droguiste, s'est prise de passion sur le tard pour l'histoire de l'art et en particulier la peinture : de musées en cours de dessin, l'autodidacte découvre un univers qui la fascine.

Un dimanche, lors d'un concours de peintres amateurs, elle tombe sur une stupéfiante scène de crime dans un souterrain de la ville de Provins... C'est la première d'une longue série !

 L'enquête diligentée par l'extravagant commissaire Cointreau patine. Une seule certitude : le tueur est lié au monde de l'art.

 Derain, Picasso, Apollinaire, Modigliani... Ce roman riche en rebondissements nous entraîne du Bateau-Lavoir de Montmartre à la Ruche de Montparnasse, en passant par le Lapin Agile et la Rotonde, sur les traces de ces génies du XXe siècle dont il dévoile anecdotes et histoires vraies.

 Cette ahurissante sanguine plonge le lecteur dans le for intérieur d'un psychopathe, dangereux tueur en série, dont l'énigmatique mobile nous fait voyager de l'époque contemporaine au temps de l'Ecole de Paris.

À ses trousses, dans une haletante course contre la montre, un flic mélomane affublé de trois mamies passablement déjantées : Marthe et ses deux vieilles copines Nastia et Jacote.

 

Violette Cabesos

violette cabesos  copyright Jean-Luc Bertini

Crédit photo : Violette Cabesos  copyright Jean-Luc Bertini

Violette Cabesos est l'auteur de plusieurs thrillers historiques à succès, tous publiés chez Albin Michel : La Promesse de l'Ange (avec F. Lenoir, prix des Maisons de la presse 2004, 350000 ex. vendus), La Parole perdue (avec F. Lenoir, 2011, 55 000 ex. vendus) et Le Teinturier de la lune (2015).

Bernieshoot Webzine

Tag(s) : #Lecture, #Policier

Partager cet article