Le blogging doit-il, peut-il se permettre de supporter une ponctuation relâchée ? Les paresseux, les négligents vous diront : oui. Risquons-nous à un plaidoyer pro punctis virgulisque.

Le blogging supporte-t-il une ponctuation relâchée ?

Plaidoyer pro punctis virgulisque

Pro punctis virgulisque

Nous ne voulons plus, nous ne savons plus ponctuer. Une explication est sans doute liée au fait que l’écriture ne sert plus à envoyer des lettres manuscrites, mais à échanger sur les réseaux sociaux.

Les réformes de la langue française ont aussi une part de responsabilité dans la mesure où très souvent l’objectif a été de mettre à l’aise le commun des mortels.

Les billets (les miens compris) sur les blogs n’échappent pas à ce relâchement. Pour autant devons-nous nous satisfaire de cette situation ?

Ponctuer marque une autodiscipline

Comme l’orthographe, la ponctuation est une propreté du style et nous pourrions même parler d’un luxe. Respecter la ponctuation demande un effort, une discipline, une méthode rigoureuse.

Ceux qui n’ont pas été disciplinés à cette méthode rigoureuse produisent des textes qui nous apprennent beaucoup sur leur personnalité. Les points et les virgules ont une valeur morale.

Valeur « signifiante de la ponctuation

Pausale, mélodique ou tonale

L’intelligence de maint passage dépend, très fréquemment, d’un déplacement de virgule. Si le simple jeu des signes de ponctuation peut modifier le sens d’une phrase, c’est que les points et les virgules ne constituent pas seulement des artifices graphiques.

La ponctuation est semblable aux soupirs ou aux pauses en musique.

Dans le langage parlé, les pauses, les intonations, voire la gestuelle sont des ressources permettant de préciser sa pensée, son opinion et de les nuancer.

Dans le langage écrit ce sont les virgules et les points qui vont permettre au lecteur de découvrir et comprendre la pensée de l’auteur. Elle impose le rythme au lecteur. En étant pausale, mélodique ou tonale, la ponctuation donne de la sensibilité au langage écrit.

Quelques conseils pratiques

Points de suspension

Les points de suspension vont par trois comme les trois canes de la chanson. Il est assez incongru d’en aligner toute une floppée.

Points solitaires

Point d’interrogation ou d’exclamation sont toujours solitaires. Certes nous trouvons régulièrement plusieurs points d’exclamation qui se suivent, trois (pourquoi ?) en général. Ne devrions-nous pas, d’ailleurs, être un peu plus avares de point d’exclamation dans nos écrits ?

Cela arrive aussi avec le point d’interrogation, mais trois points d’interrogations apporteront-ils plus vite la réponse au rédacteur qu’un seul ?

Outil essentiel du blogueur

Le blogging est un langage écrit où le rédacteur essaye de transmettre des avis, des opinions, des émotions. La ponctuation reste pour cela un outil essentiel du blogueur s’il souhaite que son message soit compris correctement et qu’il ne conduise pas à un divorce avec ses visiteurs.

La photo du dimanche

bernieshoot blogger photographe chroniqueur

Tag(s) : #Blogger, #Ponctuation

Partager cet article