Dans le cadre du Festival de photo MAP Toulouse, l’Espace EDF Bazacle accueillera, du 1er juin au 28 août, le photographe français Olivier Culmann. Articulée sous forme de parcours photographique, l’exposition décline 5 séries réalisées par le photographe ces quinze dernières années : « Autour, New York 2001-2002 », « Watching TV », « Faces », « The Others » et pour la première fois, « Seoulfie ».

Olivier Culmann expose à l’Espace EDF Bazacle Toulouse

Olivier Culmann

Festival MAP Toulouse

Le MAP Toulouse a été créé il y a 8 ans déjà, je vous en avais d’ailleurs parlé lors de l édition 2014. l’Espace EDF Bazacle est partenaire de cette manifestation de grande qualité depuis sa création.

Dans une salle d’exposition de 500m2, l’Espace EDF Bazacle accueille pour l’édition 2016 es œuvres du photographe Olivier Culmann.

Une photographie française

75 expositions, 21 talents récompensés, 3500 photographies exposées… Le Festival MAP fête sa 8ème année d’existence en mettant la France à l’honneur, à travers le thème 2016 : « Une photographie française ».

Devenu un des rendez-vous incontournable de la photographie, le festival a pour vocation d’offrir une scène ouverte à de jeunes talents de la photographie et de permettre à tous d’accéder à la culture photo librement.

festival photo map toulouse

Exposition inattendue et surprenante

Olivier Culmann est un photographe a pour signature une analyse d’une grande acuité de nos vies quotidiennes et de nos relations avec les images.

Cette exposition nous transporte dans une véritable expérience au cœur de son univers à cheval entre absurde et dérisoire.

Déclinée en deux grandes parties et au travers de 5 séries orchestrées avec une scénographie sur mesure, le visiteur est entrainé dans un véritable parcours des 15 dernières années du travail photographique de cet artiste.

Watchers

Cette partie nous ramène au début des années 2000 avec une démarche photographique axée sur le principe du contrechamp. Elle comprend deux séries « Autour, New York 2001-2002 » et « Watching TV ».

Autour, New York 2001-2002

autour de new york watchers

Cette première série est consacrée aux passants, spectateurs de l’après-événement venus scruter les ruines du World Trade Center.

Les expressions capturées par le photographe sont de véritables miroirs de notre propre sidération face au terrorisme.

Watching TV

watching tv watcher culmann

Cette deuxième série fait un focus sur le regard et les attitudes de téléspectateurs à travers le monde.

Dans plusieurs endroits de la planète où il séjourne, Olivier Culmann observe et capture les téléspectateurs. Ce constat de l’état des corps et des âmes face aux échos du monde, filtrés par les écrans constituera une étape dans son travail de mise en abyme du regard.

L’Espace EDF Bazacle invite les visiteurs à travers un jeu de rôle à se mettre dans la peau d’Olivier Culmann et de devenir à leur tour témoins des habitudes des téléspectateurs.

 

Questionnement sur les modes de représentation de soi

Cette seconde partie propose trois séries ayant pour point commun l’utilisation du photographe lui-même comme matériau de ses images : « Faces » (vidéo réalisée en France en 2008), introduit « The Others » (réalisée entre 2009 et 2012 lorsqu’il vivait en Inde), et « Seoulfie » (réalisée en Corée du Sud en 2014).

faces olivier culmann

The Others

« The Others » invite ainsi le visiteur à un voyage virtuel à travers l’une des sociétés les plus compartimentées au monde et dont la production visuelle est l’une des plus prolifiques.

Passionné par l’imagerie populaire et les codes de mise en scène de la photographie, Olivier Culmann s’installe en 2009 à New Dehli avec pour objectif de travailler sur les studios photos de quartier, très répandus en Inde.

En tenant compte des spécificités visuelles et vestimentaires définissant chaque typologie d’indiens, il incarnera trente-cinq personnages de l’Inde, avant d’inviter des retoucheurs locaux à décliner ces portraits selon leurs us & coutumes (photographies de studio de quartier, utilisation de Photoshop par des laboratoires numériques, peintures…).

inde the others culmann

Afin de poursuivre l’expérience, l’Espace EDF Bazacle propose de découvrir une oeuvre inédite de Cyril Hatt, artiste qui se joue de la photographie en l’envisageant comme un matériau et en la détournant.

Entre bricolage et sophistication, une statue grandeur nature d’un des personnages de la série The Others, intégralement constituée de photos agraphées ensemble pour donner l’effet 3D et mise en situation dans un studio indien reconstitué pour l’occasion surprendra les visiteurs.

Seoulfie

Dans la continuité de son travail sur la représentation dans notre société, Olivier Culmann aborde la question du Selfie.

Toujours sensible à l’approche d’une photographie populaire dite « vernaculaire », il se met dans la peau d’un photographe amateur avec comme appareil photo un simple smartphone et une perche à Selfie. « Seoulfie » est une série totalement inédite, réalisée il y a un an en Corée et dans laquelle il choisit d’utiliser sa propre image pour explorer les fantasmes sociaux et ses interrogations sur l’altérité.

seoulfie selfie seoul culmann

Faîtes votre Seoulfie

Pour les plus joueurs, l’Espace EDF Bazacle réinvente le selfie et invite ses visiteurs à réaliser leur Seoulfie dans un espace dédié.

 

Focus sur Olivier Culmann

Crédit : Lucile Casanova

Crédit : Lucile Casanova

Né en 1970 à Paris, Olivier Culmann devient photographe en 1992 et membre du collectif Tendance Floue en 1996. Il obtient différents prix et bourses, dont le Prix Scam Roger Pic en 2003 et un World Press Photo en 2008.

Son travail est traversé par les questions récurrentes de la liberté et du conditionnement.

Sa photographie interroge, toujours sur le fil du dérisoire et de l’absurde, de l’existence ou de l’absence de choix.

« D’une façon générale, je m’intéresse davantage à provoquer un questionnement plutôt qu’à montrer ou pire démontrer quelquechose », explique Olivier Culmann.

 

Save the date

Une exposition innovante, audacieuse et impertinente à découvrir du 1er juin au 28 août 2016 à l’Espace EDF Bazacle 11, quai Saint-Pierre 31000 Toulouse

 

Source:

giesbert associes

 

Bernieshoot Webzine

Tag(s) : #Exposition, #Toulouse, #Photos, #Culture

Partager cet article