Le 1er salon international d’art contemporain art3f s’est déroulé les 20, 21 et 22 mai 2016 au parc des expositions de Toulouse. Impressions sur le salon et rencontre avec ENITRAM

ENITRAM au salon art3f Toulouse

Enitram

Salon art3f

Première Toulousaine

Avoir à Toulouse une exposition qui regroupe 150 artistes sur une surface de 4000 m2 est un pur bonheur pour les amateurs d’Art et de l’art contemporain en particulier.

Il est difficile de résumer en quelques lignes les tendances de ce salon, mais il est certain qu’il va s’imposer comme le rendez-vous annuel toulousain.

Nous en avons pris plein les yeux et avant d’écrire le premier article sur ce salon, il avait fallu digérer la quantité d’œuvres qu’il était possible de découvrir.

Une part belle était faite aux artistes régionaux, j’y reviendrais dans de prochains articles, mais c’est surtout la qualité des œuvres qui a été impressionnante.

Je remercie encore vivement Catherine d’avoir pensé à moi et m’avoir fait parvenir les invitations offertes par ENITRAM.

Dans mes articles, je ne vais parler que de quelques artistes à la fois parce que j’ai apprécié les œuvres et la rencontre avec l’artiste, mais aussi pour des raisons que je me dois de vous expliquer.

Communication

Les artistes étaient très nombreux à être présents sur le salon, certains étaient naturellement représentés par des galeries.

Par choix éditorial, je parle des œuvres qui me plaisent et je ne me permets pas d’écrire des critiques négatives afin de ne pas nuire à des professionnels. C’est un choix que j’assume pleinement, aussi lorsque sur ce salon j’ai accroché positivement sur des œuvres et sur un artiste, j’ai systématiquement demandé l’autorisation de prendre des photos en vue de les publier sur mon blog.

Prendre une photo est une chose, la publier en est une autre, il est donc important de poser clairement la question.

Le blogueur courroie de transmission

Le rôle du blogueur, ou tout au moins le rôle que j’estime être le mien, est de transmettre des informations (positives dans mon cas) au travers de ses articles.

Les photos étaient autorisées de manière générale dans le salon et plusieurs artistes ont accepté ma demande. J’ai eu plusieurs refus, non pour prendre une photo mais sur le principe de publication sur un blog. Ces refus, je les respecte totalement, même si je pense que le rôle de communication des blogs est encore (trop) souvent mal perçu.

Les photos ont donc été prises par votre serviteur, il est important d’avoir en tête que le rendu des couleurs peut différer de l’œuvre originale. Par ailleurs, c’est évident mais ça va mieux en le disant, vous vous devez de respecter le travail des artistes et donc ne pas copier les œuvres présentées (les reproductions sont interdites).

ENITRAM : artiste du «superpositionisme » 

superpositionisme ENITRAM reproduction interdite

Rencontre

Il était naturel de commencer cette suite d’articles sur le salon art3f par l’artiste ENITRAM puisque c’est grâce à finalement que nous étions là. Elle a accepté d’’être présente sur une des photos, même si elle préfère les photos naturelles.

J’ai apprécié les échanges avec cette artiste dont la personnalité est en total accord avec sa démarche artistique.

le superpositionisme par enitram reproduction interdite

Superpositionisme

C’est un plus qu’un mot inventé par l’artiste, c’est une vraie technique qui elle l’espère sera suivie par d’autres artistes pour devenir un mouvement.

Le superpositionisme consiste en une superposition de morceaux de toiles découpés. Ces lambeaux peuvent être peints à différents moments de la création de l’œuvre.

Il est nécessaire d’être face à la toile pour se rendre contre de la perfection et de la finesse du travail pour avoir ce rendu d’aspect « déchiré ».

Les toiles présentées dégagent toutes une dynamique intéressante.

Pour en savoir plus je vous invite à vous rendre sur le site officiel d’ ENITRAM

ENITRAM superpositionisme reproduction interdite

bernieshoot blogger photographe chroniqueur

Tag(s) : #arts, #Toulouse, #ENITRAM, #Art3F

Partager cet article