Smoke On the Water

Smoke On the Water

Ce matin en écoutant la radio je suis tombé sur ce single inoubliable du groupe hard-rock britannique Deep Purple « Smoke on the Water » et il m’a rappelé des tas de souvenirs sur l’origine ce titre mythique

Casino de Montreux

Pour comprendre le contexte, tout commence en décembre 1971 lorsque le groupe devait utiliser ce casino pour enregistrer son prochain disque. J’ai d’ailleurs fréquenté dans la fin des années 1970 ce casino en repensant à chaque fois à cette chanson. Je me demande d’ailleurs si à l’heure des casinos V2.0  si ils pourraient inspirer un nouveau succès planétaire.

Revenons donc à ce mois de décembre 1971 et plus particulièrement le 4 décembre où l’imprudence d’un spectateur va déclencher un incendie qui  va ravager le casino de Montreux. Montreux se trouve sur les bords du Lac Léman et la fumée de l’incendie s’est propagée sur le lac d’où le titre.

Le groupe en fait une chanson qui pour eux est un titre comme les autres, ils n’imaginent pas un seul instant que ce titre de l’album Machine Head sera un succès planétaire !

Choix de casinos sur le Léman

Montreux se trouve sur la rive Suisse du lac Léman, mais ce n’est pas la seule ville a posséder un casino sur les berges du lac le plus grand d’Europe. Quand j’étais dans la région il y avait le choix car il existe aussi un célèbre casino à Evian-les Bains.

 Dans les années 80, une des grandes différences était de pouvoir se rendre au casino de Montreux en « jeans » avec une mise maximum de 5 francs suisse, alors que celui d’Evian nécessitait d’être en costume et d’avoir un compte en banque bien approvisionner.

Aujourd’hui avec l’arrivée des machines à sous les deux casinos sont en entrée libre, il suffit donc de faire le bon choix en faisant attention à ne pas y laisser trop d’argent.

Evian et son casino sur les bords du Léman

Célèbre Riff

Le casino d’Evian qui lui n’a pas brulé n’aura donc pas inspirer le plus célèbre riff (refain)  de 4 notes : je sais vous l’avez en tête pour toute la soirée !

Quand je jouais dans un groupe (organiste, hélas pas sur un orgue Hamond) nous avons joué et rejoué ce morceau des centaines de fois pour le plus grand plaisir de nos fans.

Un des plus grands moments a été de voir Deep Purple sur scène à Toulouse en 2009, je n’avais hélas pas pris mon appareil photo pour immortaliser ce mémorable concert.

Quarante sept ans plus tard, l’histoire de ce single est sans doute la plus belle histoire liée à un incendie, qui plus est celui d’un casino.

 

bernieshoot blogger photographe chroniqueur

Tag(s) : #Musique, #Suisse, #Culture

Partager cet article