Grossir le ciel est un roman policier de Franck Bouysse publié aux éditions Le Livre de Poche. Une lecture recommandée palors d'une visite à  la librairie Série B de Toulouse.

Grossir le ciel

Grossir le ciel

 

Au pays des non-dit

Lors de ma dernière visite à la Librairie Série B (Toulouse) qui figure dans mes bonnes adresses, au cours de la discussion avec le libraire est venu le dernier livre de Patrick Bouysse « Plateau ». Pour me faire une idée du style de cet auteur j’ai opté pour ce roman « Grossir le ciel » sorti en format poche.

Sans doute parce que j’ai un attachement au monde rural dans lequel je vis maintenant, j’ai trouvé cette histoire des plus attachantes. Vous êtes transporté dès les premières lignes dans un trou perdu au milieu de nulle part dans les Cévennes.

Un trou du cul du monde où on ne vient pas par hasard, Gus le héros le sait et s’il n’a pas été beaucoup à l’école, il sait juger les autres et l’habit ne l’impressionne pas.

La vie au milieu de nulle part est parfaitement décrite, les gestes de la vie courante sont décrits avec précision sans alourdir l’intrigue. Car oui c’est un roman policier, mais comme le lieu il sort des sentiers battus.

Ne vous attendez pas à découvrir le héros commissaire ou inspecteur, nous sommes dans un autre monde où tout se résout entre quatre yeux au milieu des querelles et des cicatrices jamais refermées.

C’est un vrai petit bijou qui m’a transporté dans un bel univers, une très belle découverte et un auteur que je vais suivre avec grand plaisir.

 

Résumé de l’éditeur

L’abbé Pierre vient de mourir. Gus ne saurait dire pourquoi la nouvelle le remue de la sorte. Il ne l’avait pourtant jamais connu, cet homme-là, catholique de surcroît, alors que Gus est protestant. Mais sans savoir pourquoi, c'était un peu comme si l'abbé faisait partie de sa famille, et elle n'est pas bien grande, la famille de Gus.

En fait, il n'en a plus vraiment, à part Abel et Mars. Mais qui aurait pu raisonnablement affirmer qu'un voisin et un chien représentaient une vraie famille ?

Juste mieux que rien. C'est justement près de la ferme de son voisin Abel que Gus se poste en ce froid matin de janvier avec son calibre seize à canons superposés. Il a repéré du gibier. Mais au moment de tirer, un coup de feu. Abel sans doute a eu la même idée? Non.

Longtemps après, Gus se dira qu'il n aurait jamais dû baisser les yeux. Il y avait cette grosse tache dans la neige. Gus va rester immobile, incapable de comprendre. La neige se colore en rouge, au fur et à mesure de sa chute. Que s'est-il passé chez Abel ?

Franck Bouysse

Franck Bouysse est né en 1965. Enseignant en Biologie à Limoges, il voue depuis longtemps une passion pour la lecture de romans noirs, thrillers et à vrai dire, tout genre de littérature, une passion qui le pousse à écrire lui-même.

Il publie en 2004 son premier roman "La paix du désespoir" aux Éditions Le Manuscrit

Il aime écrire en fumant d’immondes cigares italiens  et déguster des vins rouges du sud entre amis…

bernieshoot blogger photographe chroniqueur
Tag(s) : #Lecture, #Policier

Partager cet article