Très récemment vous avez découvert la présentation en anglais de « Amazonian Adventure », suite à vos demandes en voici aujourd’hui une traduction qui je pense vous donnera entièrement satisfaction.

AVENTURE AMAZONIENNE

AVENTURE AMAZONIENNE

english version available

Romance

‘Elle a toujours le nez fourré dans un livre.’

C’était l’éternelle complainte de ma mère. Au lieu de l’aider avec la vaisselle, je lisais; si je ne lisais pas, j’écrivais, frénétiquement, auteure en herbe âgée de sept ans.

Vicky Dare, la fille détective et son gros berger allemand fidèle, Rex…’

‘Carlotta se précipita à la porte, le visage blême d’horreur!’

‘…un compartiment secret a été trouvé! A l’intérieur scintillaient les bijoux des Lane!’

A cette époque j’aimais les histoires d’action. Mais quand j’ai pris la décision d’écrire un roman, il y a 4 ans, j’ai choisi, comme genre, une histoire romantique. J’avais déjà publié deux ouvrages: une méthode d’anglais et une traduction d’une œuvre de critique littéraire (dur dur…) Bien sûr j’avais aussi un tiroir plein de chefs d’œuvre inachevés, recouverts de tâches de café.

Pourquoi une histoire romantique?

J’en lisais beaucoup à l’époque. Ma mère allait sur la fin de sa vie, je faisais la navette entre la France et l’Angleterre, malheureux témoin du déclin d’un parent bien aimé. Une expérience que certains d’entre vous vivent, peut-être. T.S. Eliot disait que l’être humain ne peut pas supporter trop de réalité (‘humankind cannot bear very much reality’). Je m’évadais, vers les ciels bleus des histoires romantiques, les couchers de soleil et les fins heureuses. Certainement moins coûteux que la psychothérapie…

Deuxièmement, l’idée d’apprendre à écrire dans un schéma particulier me posait un nouveau défi. J’ai toujours aimé apprendre, découvrir de nouvelles choses. C’est le côté génial d’être un professeur. J’ai probablement appris plus de mes étudiants qu’eux de moi.

 

Pays Basque

L’idée germait. Je savais où je voulais planter le décor. Le pays basque, son histoire fascinante, ses paysages merveilleux, quelle scène idéale pour un drame passionnant qui suit les aventures de trois femmes, amenées par le destin sur cette côte de rêve. Naturellement elles vont tomber amoureuses de la cesta punta, les pintxos, l’irouléguy, les cocktails au Grand Palais et–surtout-d’un casting de français ravissants en combinaison de surf. Comme disait un lecteur ‘…pensez à Bridget Jones, avec (un peu) moins de névroses…’ Mise à part le côté léger, il y a des frissons, ‘du suspens et des tensions’, des conflits et des révélations inattendues.

Amazon - Kindle

Entre temps, j’avais découvert la liseuse Kindle. Cette nouvelle invention géniale a sauvé nos bibliothèques, qui menaçaient de s’écrouler. De  plus, quelle merveille, je pouvais dorénavant prendre l’avion avec 1000 livres dans mon sac à main. La suite était logique: je lisais des livres électroniques, pourquoi ne pas en éditer un? Le processus était plus rapide et moins douloureux que l’édition traditionnelle, avec ses cruelles lettres de refus. Et quelle possibilité formidable d’acquérir des nouvelles compétences technologiques. Youpi!

Il y avait un hic. ‘Technologiquement parlant’, j’étais au niveau pré-débutant.

Cliquer sur le lien.

Pardon?

En plus, nous avions quitté la vie citadine pour la vie rurale. Quel paradis pour un écrivain, entouré de lavande et d’abeilles. Mais…demander au voisin un coup de main avec votre HTML et, deux pastis plus tard, vous partez avec une recette pour un civet de lièvre. Je cherchais désespérément sur Internet (à bas débit, comme moi); je me bagarrais avec des bitlys, URLs, RSS feeds, ASINs, exactement comme la pauvre Sandra Bullock dans Gravity, avec ses sas, son extincteur et ses instructions de lancement de fusée écrites en chinois. Arriverais-je? Où serais-je comme Georges, perdu éternellement dans le ‘deep space’? Heureusement des anciens élèves, pris de pitié, m’ont donné des cours à distance. Ouf.

Enfin, en mars 2014, j’ai allumé l’ordinateur et j’ai cliqué sur  le Word doc, ‘Biarritz Passion’. A mon coté, des pages recouvertes de points d’exclamation et un grand verre de vin.

Trois heures plus tard, le manuscrit a été téléchargé sur Amazon. Le plus dur, c’était de remplir le formulaire en ligne de la Direction des Impôts US.

‘Hot Basque’ a suivi en 2015, et le Livre trois  mijote à côté du civet.

Ma mère me disait ‘Amuse-toi bien, il est plus tard que tu ne le penses’. Elle avait raison. Nous devrions tous ‘cueillir dès aujourd’hui les roses (et les lavandes) de la vie’. En ce moment je m’amuse à écrire un ‘backstory’ (sorte de préquel) aux romans. Je sacrifie régulièrement à la Muse, en lui priant de continuer à m’inspirer. Si vous voulez savoir comment se passe ce rituel eh bien, vous n’avez qu’à …

Cliquer sur le LIEN!’

www.laurettelong.com

Books by Laurette Long

english version available

Un grand merci à Bernie, qui m’a permis de partager avec vous les joies et les périls de l’écriture.

 

Biarritz Passion

 

Tout le plaisir a été pour moi Laurette, merci à toi !

Laurette Long

 

bernieshoot blogger photographe chroniqueur

Tag(s) : #Lecture

Partager cet article