« Il reste la poussière » écrit par Sandrine Colette, publié aux éditions Denoël, dans la collection Sueurs Froides est un phénoménal roman noir qui démontre que l’auteure est une romancière complète.

Il reste la Poussière

Il reste la Poussière

Une famille guidée par la haine

Précédemment

J’avais eu le plaisir de découvrir Sandrine Colette au travers de la lecture de son roman policier « Six fourmis blanches ». C’est donc avec une certaine curiosité que je souhaitais découvrir ce nouveau livre de l’auteure, qui sort de la littérature policière.

Une famille rongée par la Haine

Le ressort de cette histoire est sans conteste, la haine et l’avidité qui habitent  cette famille. La mère, les jumeaux, le débile, le fils même dans sa composition relève de l’animosité. Le père lui est parti, enfin parti, nous devons le comprendre avec aigreur.

L’abomination fait régner un ordre établi que rien ne peut changer. Dans ce huis clos familial, le mot bonheur est inconnu.

Les éléments extérieurs vont venir percuter et perturber cet équilibre familial enclin à la férocité.  L’argent peut-il toujours sauver du malheur, ou le catalyser l’abominable ?

Avec un regard sans concession, le style descriptif rend l’atmosphère encore plus pesante et prenante.

Tout ceci fait de ce livre un fabuleux roman noir dont je vous recommande vivement la lecture.

 

Sandrine Colette

Pour faire plus ample connaissance avec Sandrine Colette je vous invite à lire sa biographie et à visionner en fin d’article sa vidéo de présentation de son nouvel ouvrage.

 

Quatrième de couverture

304 pages, 155 x 225 mm

ISBN : 9782207132562 / Gencode : 9782207132562

Code distributeur : B26711

Collection Sueurs Froides

Parution : 25-01-2016

Patagonie. Dans la steppe balayée de vents glacés, un tout petit garçon est poursuivi par trois cavaliers. Rattrapé, lancé de l’un à l’autre dans une course folle, il est jeté dans un buisson d’épineux.

Cet enfant, c’est Rafael, et les bourreaux sont ses frères aînés. Leur mère ne dit rien, murée dans un silence hostile depuis cette terrible nuit où leur ivrogne de père l'a frappée une fois de trop. Elle mène ses fils et son élevage d’une main inflexible, écrasant ses garçons de son indifférence. Alors, incroyablement seul, Rafael se réfugie auprès de son cheval et de son chien.

Dans ce monde qui meurt, où les petits élevages sont remplacés par d’immenses domaines, l’espoir semble hors de portée. Et pourtant, un jour, quelque chose va changer. Rafael parviendra-t-il à desserrer l’étau de terreur et de violence qui l’enchaîne à cette famille?

 

vote hellocotonRendez-vous sur Hellocoton !

 

bernieshoot blogger photographe chroniqueur
Tag(s) : #Lecture

Partager cet article