Bernieshoot

Blog Webzine Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

3 absences à remarquer

Noter une absence a sans nul doute plus d’importance que les présences. Décryptage de cinq situations où vous devriez prendre conscience qu’un silence parle beaucoup.

3 absences à remarquer

Trois absences à remarquer

C’est toujours un vrai plaisir pour moi de satisfaire à  la tradition des vœux, qui est aussi la possibilité de prendre le temps de se  donner quelques nouvelles. Peu importe qui va écrire en premier ou le délai à répondre, c’est un moment que je ne manque pas et qui se prépare.

Souvent nous parlons de ceux, qui ont répondu à nos vœux, mais nous oublions ceux qui sont restés muets. Dans la suite de l’article, par convenance je vais utiliser le masculin, mais bien sûr il peut s’agir d’une femme ou d’un homme, chacun saura se reconnaitre.

Vœux

Pour préparer l’envoi de mes souhaits de bonne année, je prépare une liste d’amis, d’anciens collègues, de relations. Cette liste me permet de noter à qui les vœux ont été adressés et ainsi de n’oublier personne.

Il est naturel de préciser que je ne fais pas un mail de groupe, mais que je personnalise le texte. C’est sans doute chronophage mais, quoi de plus attristant que de recevoir des vœux insipides.

Les réponses vont arriver en fonction de la disponibilité et de l’humeur des destinataires et un contenu qui  vous permettra d’évaluer la qualité de votre relation.

Pourtant, c’est le silence d’une personne que je vais noter tout en patientant. Lorsque février arrive, ce qui était un doute devient une certitude : il ne répondra pas. Les interrogations surgissent alors. L’adresse e-mail était correcte puisqu’il n’y a pas eu de message d’échec. La messagerie était peut-être défaillante. Un déplacement est certainement la raison de ce très étonnant manquement.

Vous le voyez, de nombreuses excuses font surface, sans doute pour se voiler la réalité : il n’a pas eu envie de me répondre. L’attitude à avoir appartient à chacun, elle détend de votre niveau de relation. Néanmoins comme vous aviez sélectionné la personne c’est que pour vous c’était important et visiblement ce ne l’est pas pour elle.

Un comportement, très usuel, est de supprimer la personne de votre liste de vœux (œil pour œil, dent pour dent). Mon opinion est de continuer à lui envoyer mes vœux, car finalement ce silence était peut-être un simple oubli. Un oubli que j’ai néanmoins, fort remarqué et tout au moins autant sinon plus les réponses que j’ai reçues.

Invitation

Vous avez sûrement dans votre vie de tous les jours, l’occasion de lancer des invitations. Les prétextes sont nombreux pour retrouver autour d’un moment festif.

Dans votre cadre professionnel  une promotion peut donner lieu à l’organisation d’un pot. Pour votre anniversaire, celui de votre conjoint, de vos enfants vous avez envie de réunir une petite ou grande assemblée. Les exemples sont nombreux et vous en avez d’autres en tête.

Tout ceci doit s’organiser et donc vous établissez une liste des invités. Cette fameuse liste qui devient si importante. Il est naturel de demander une réponse positive ou négative pour faciliter la préparation de cet événement.

Vous aurez des « oui » immédiat, des « non, désolé » avec des excuses parfois douteuses ou de circonstances. Cependant, plus que les « oui, génial » ou les « non, dommage», lorsque la réception va avoir lieu, c’est la défection qui se verra au centre des regards.

Prenons un cadre professionnel, vous faites un pot de départ et celui qui partageait votre bureau ne vient pas. Tout le monde va le remarquer, vous en premier. Votre jugement sur votre relation de travail était sans doute erroné. Et sans ce départ, vous ne l’auriez pas mesuré.

Une cruelle vérité se révèle par cette omission qui n’a rien d’une école buissonnière.

Inconnu

Le troisième et dernier cas, pour aujourd’hui, que j’ai souhaité pointer est celui de l’inconnu. Ceci demande naturellement une explication sur ce qui est pour moi une «  relation inconnue ».

Dans notre vie et nos habitudes quotidiennes, nous croisons dans les mêmes circonstances des inconnus.

Cet inconnu que vous retrouvez dans le métro le matin. Il se trouve dans la même rame du lundi au vendredi et en même temps que vous. Vous voudriez le faire que vous n’y arriveriez pas. Vous n’avez jamais entamé la conversation, ce serait déplacé. Pourtant à chaque fois vous avez ce regard qui dit «c’est bon tu es là », comme une affirmation de cette routine rassurante.

Dans l’immeuble de votre société il prend l’ascenseur comme vous, Lui descend au sixième, vous au neuvième et ce, de manière immuable. Pas une fois il n’est en retard ou en avance. Vous savez, il sait que vous serez là. Parfois un sourire en descendant ou bien est-ce une illusion ?

Et puis un jour, voir deux ou plus, l’inconnu du métro, de l’ascenseur n’est plus là. Naturellement vous remarquez cette disparition dès le premier jour. Vous y penserez dans la journée, mais surtout le lendemain vous guetterez son arrivée. Il est là « ouf », mais pourquoi dire, penser « ouf » puisque c’est un inconnu.

Et si cette disparition est définitive vous serez face à une incompréhension qui apportera le remord de ne jamais avoir essayé d’en savoir plus sur cet inconnu qui, vous le réalisez à cause de son absence, comptait pour vous.

Votre Absence.

Le message que je vous transmets dans cet article est en fait très simple. Vous êtes sûrement l’absent de quelqu’un et vous devez avoir conscience que le choix d’être absent est un signe très fort et sans double beaucoup plus puissant qu’une présence de circonstance.

Vos absences

  • Faites vous attention aux absences ?
  • Répondez-vous toujours aux vœux que vous recevez ?
  • Quelle est pour vous l’absence la plus marquante ?

 

vote hellocotonRendez-vous sur Hellocoton !

 

bernieshoot blogger photographe chroniqueur

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

covix 06/02/2016 22:05

C'est vrai, il y a des absences qui m'interpellent certaines sont douloureuses.
Pour les voeux, je réponds, cela me semble des plus normal, même si je peux je prends les devants!
Dernièrement j'ai eu un passage à vide, un moment difficile à traverser, mais j'ai pris sur moi et remonte la pente.
Bonne soirée
@mitié

Catherine 02/02/2016 13:33

J'ajoute qu'à tout ce que tu as dit, moi l'absence... souvent m'inquiète plus qu'elle ne m'interpelle (ou froisse mon égo hihihi )
J'explique : une non réponse peut aussi vouloir dire, une vraie impossibilité comme la maladie ou malheureusement le décès surtout avec les nouvelles annuelles que sont les vœux.
Mais d'autres fois cela peut être des vacances ou un déménagement de personnes dont on n'est pas si proche pour être au courant séance tenante !

Mais je suis assez intransigeante, parfois, contre les gens qui s'imaginent de suite de mauvaises intentions à une absence. Cela m'est arrivé une année : mon absence à un réveillon du jour de l'an chez de TRES bons amis. Une "bonne âme" a affirmé (pas suggéré, noooon ! ) que mon excuse de maladie était bidon et que j'étais à un autre réveillon ! Tu parles malade de chez malade = qq jours après, hôpital + opération !!

Quand j'ai revu la "bonne âme", devant tout le monde, je lui ai montré le bulletin d'hospitalisation et le traitement subit au moment du soi-disant réveillon "ailleurs" et lui ai foutu la honte !! Je ne suis pas rancunière mais la bêtise doublée de méchanceté = je me suis éloignée !
Quand je pense aux raisons d'une absence j'essaye de voir l'éventail complet ...

Je réponds aux vœux, et j'en envois aussi la première tant en mail qu'en courrier classique, j'évite le SMS
Si des gens ne répondent pas, je me renseigne pour savoir si tout va bien, ou aussi je les réitère l'année suivante au cas où.

Bonne journée

B&L 31/01/2016 18:18

J'aime beaucoup ton blog ! Je m'adonne sinon , mon blog | https://lesgrossestetes.wordpress.com

mapie 31/01/2016 16:47

Bonjour, J'aime beaucoup le passage sur l'absence de l'inconnu qui bien qu'inconnu nous devient familier et donc important. Je connais ce sentiment. Bon dimanche.

marizou 31/01/2016 09:29

J'ai abandonné les cartes de vœux traditionnelles pour les SMS et les mails personnalisés ; pour mes proches, c'est le coup de téléphone.

dom 31/01/2016 06:05

Bon dimanche, ... détente.
Bisoux

Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ ♥ dom ♥ Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

Caroline 30/01/2016 18:51

Je réponds toujours aux vœux qu'on m'envoie, question de politesse et de respect..
Les absences les plus marquantes sont, pour moi, les absences des moments où on a besoin de présence. Et je les retiens très fort dans mon esprit de vengeance ( pas bien la vengeance, je sais ;)))

Bon fin de Weekend à vous !

pascalou59 30/01/2016 16:33

bonjour et bon weekend a toi et les tiens gros bisous avec mon amitié pascalou59

Beatrice Lise 30/01/2016 16:32

Moi je me pose souvent la question "si je disparaissais, mis à part mes proches, combien de temps mettraient les autres à m'oublier ... pas très gai j'en conviens mais ça fait réfléchir.
Plus gai justement, je t'ai nominé aux Liebster awards et je serais ravie que tu acceptes. C'est ici: https://zenitudeprofonde.wordpress.com/2016/01/29/11-blogs-nomines/
A très vite !

Black SAPES 30/01/2016 09:19

Cela fait partie de mes "grandes" questions et de mes incompréhensions accompagné d'une réelle remise en question est ce que cela vient de moi ?
Ai je fait quelque chose pour que cette personne "disparaisse" .....
C'est rassurant de voir que je ne suis pas la seule à avoir ce genre de préoccupation!

dom 30/01/2016 06:58

Je remarque les absences mais les présences aussi !
Bon week end, à l'abri du vent et de la pluie ...
Bisoux

Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ ♥ dom ♥ Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

London Caller 29/01/2016 23:54

I love bird watching! It's more fun to do it in Malaysia though.
British birds are a bit less colourful. ;)

zazy 29/01/2016 22:46

J'oublie, très souvent, d'envoyer mes voeux. Pourquoi ? Je ne sais le dire, mais c'est un fait. La peur que l'on ne me réponde pas ? la fainéantise de les écrire ? le temps qui passe ?.... Je crois, tout simplement, que je préfère la présence que l'absence.

erato 29/01/2016 21:54

Je remarque toujours les absences et certaines me font mal.
Je réponds toujours aux voeux , peut-être pas de suite.
Celle d'un de mes enfants.
J'aime le contenu de ce billet .J'ajouterai que si nous remarquons une absence et que nous échafaudons moultes raisons , il ne faut pas banaliser les présences et trouver que cela est normal et assuré.
Belle soirée Bernie

Messergaster 29/01/2016 20:56

ahhh... je réponds toujours aux messages qu'on m'envoie.... Ce sont hélas les autres qui parfois m'ignorent :/

lemenuisiart 29/01/2016 19:44

Ton article me fait penser à hier, au forum , logiquement dans chaque groupe on devait être six, mais il y avait que moi, 5 absents , un peu seul dans le monde

Sophie 29/01/2016 17:04

Un billet touchant et qui me laisse très pensive.

Camille 29/01/2016 13:15

je répond oui aux 3 questions, et fais très attention aux autres, j'ai appris cela toute petite, pour les absents pas de doute ce sont mes fils ils sont partis trop loin pour que je les embrasse et qu'ils me prennent dans leurs bras.
Je vous souhaite un bonne et heureuse nouvelle année , un peu tard, mais comme il est dit: vieux motard que jamais, petite phrase ironique qui ferme mon message triste
Camille

Maria-Lina 29/01/2016 13:12

Bonjour Bernard, merci pour ce beau billet, je répond toujours et, moi aussi, même si une personne ne m'a pas répond je lui écris quand même encore! On ne sait pas ce qu'elle ou qu'il vit en ce moment... L'absence la plus marquante pour moi, celle de mon cher André décédé depuis 8 ans... Bise et bon vendredi tout en douceur!

nays 29/01/2016 11:38

hello Bernie

j'ai l'avantage de ne pas recevoir de voeux alors je suis tranquille de ce côté là ;)

absence : quand mon mari doit partir seul (rarement) là forcément je remarque vu que nous sommes 24H sur 24H ensemble

passe une bonne journée Bernie
bises *

lucia 29/01/2016 11:00

Heu ! j'aurais plutôt tendance à envoyer mes voeux en avance , mais si j'en reçois je réponds , car pour moi c'est un véritable plaisir .
L'absence chacune , chacun à sa vie alors je m'inquiète pas plus que cela sauf si je sais que cette personne a des soucis de santé.
Bonne journée Bizz Lucia

aimela 29/01/2016 10:06

Je réponds toujours aux vœux que l'on m'envoie même si c'est parfois une corvée. Je ne fais pas trop attention aux absences sauf lorsque celles ci viennent de ma famille ou amis très proches

clara65 29/01/2016 09:54

Tu as raison, on remarque plus l'absence que la présence !
Je réponds aux voeux, mais je dois dire que c'est un peu corvée pour moi, ce sont toujours les mêmes phrases qui reviennent !
Bon week-end

trublion 29/01/2016 09:50

bien sur, je réponds aux voeux que je reçois, et suis d' accord pour dire que ce sont les absences qu' on remarque le plus, surtout quand il n' y a pas d' explication !
LE pire est quand on comprend s' être trompé sur une personne qu' on pensait amie, et qui ne l' était pas
Bonne journée
Amitié

jill bill 29/01/2016 09:32

Oui je réponds aux voeux envoyés, et s'il arrive qu'une personne ne réponde pas aux mieux, je me pose des questions c'est sûr... et quand je sais que décédé, ça fait mal bien sûr... merci Bernie

danièle.b 29/01/2016 08:15

j'ai oublié cette année de répondre à une amie, et quand je l'ai eu au tel et qu'elle m'a demandé si je boudais j'ai été très embêtée, il faut que je sois plus vigilante!!!
bonne journée
danièle

Elena800 29/01/2016 08:07

Bonjour, j'essaie de toujours répondre aux voeux, mails ou sms mais il m'est arrivé de ne pas voir un mail et alors ne pas répondre et je suis très triste quand la personne me dit que je l'ai oubliée. Je redouble d'attention mais j'ai une 50 aine de mails par jour donc normal que j'en passe un parfois. Bonne fin de semaine !

Virginie 29/01/2016 06:30

Je réponds toujours aux vœux que l'on m'adresse ! Après personnellement je n'aime pas trop fêter et souhaiter la bonne année ! Je ne trouve pas qu'elle rime avec renouveau