La Noyade du Phénix est un thriller gothique mené tambour battant, qui explore la puissance du lien familial dans une contrée sauvage dominée par les clans, le sens de l’honneur, la superstition et le goût du risque.

La Noyade du Phénix  - Audrey Brière

La Noyade du Phénix - Audrey Brière

La Noyade du Phénix

 

L’histoire

1911. Une nuit de tempête, une contrée sauvage au nord du monde. Une jeune fille répondant au nom de Máiréad fuit une horde de villageois rendus fous par la superstition. Quand vient la fin de la nuit, Máiréad disparait à jamais, emportant avec elle son lot de malheurs et d’infâmes secrets.

2012. Sacha Andrews, nègre littéraire flanquée d’une personnalité lunatique et mesquine, est en quête d’un roman à écrire qui la sortira enfin de l’anonymat et fera d’elle une romancière respectée. Aussi, quand son grand-père lui révèle avoir été adopté dans des circonstances nébuleuses plus de cent ans auparavant, Sacha voit là une opportunité de servir ses propres intérêts. Elle se lance alors sur les traces d’une lointaine famille écossaise au destin déchirant : la sienne.

Thriller gothique mené tambour battant, La Noyade du Phénix explore la puissance du lien familial dans une contrée sauvage dominée par les clans, le sens de l’honneur, la superstition et le goût du risque.

Sacha parviendra-t-elle à y préserver son peu d’équilibre mental ?

 

Présentation

A l’origine de La Noyade du Phénix, il y a toute une série de fables, de racontars et de vérités entendus sur la famille de mon grand-père, quand j’étais enfant. Une fratrie de sept frères et sœurs, dont l’existence fut frappée de tragédies et de grands malheurs. Plusieurs développèrent la maladie de Charcot, et deux en moururent. Un autre, après une vie d’errance, mourut seul dans la misère, victime d’un incendie. Un autre encore dut subir une amputation à la suite d’une phlébite.  Mon grand-père lui-même périt dans un accident de la route dans les années soixante. La génération suivante, celle de mon père, fut également frappée par le sort. Suicide, accident de parachute…

 

Écoutant mon père évoquer ses oncles, tantes et cousins trop tôt disparus, je me demandai sans cesse : pourquoi ? Pourquoi l’infortune s’était-elle acharnée de la sorte sur cette famille sans histoires ?

 

Sans histoires ? Allons. Mon arrière-grand-mère (la mère des sept frères et sœurs) était la fille d’une domestique qui servait dans une bonne famille. Ce qu’il s’est passé exactement, on l’ignore. Mon père a toujours supposé que le fils des maîtres avait abusé de la servante et l’avait mise à la porte sans autre forme de procès. Cette femme resta fille-mère et ne révéla jamais l’identité de cet homme. Mon arrière-grand-père, quant à lui, avait coupé les ponts avec sa propre famille et mourut sans les avoir revu ni s’être justifié de son silence. Personne ne sut jamais d’où il venait, ni ce qu’il s’était passé qui expliquât son comportement.

Deux âmes qui se trouvèrent ainsi, sans racines, et décidèrent de faire grandir un arbre…

 

De bien tristes histoires, certes, mais un terreau fertile pour une écrivaine fascinée par les fresques familiales. Je décidais donc d’écrire une histoire de cette trempe, une saga à haute teneur dramatique, qui ne serait pas pour autant celle de la famille de mon grand-père. Ces récits entendus enfant resteraient une source d’inspiration, mais je ne sais pas s’il m’appartient véritablement de les raconter pour ce qu’ils sont. La Noyade du Phénix est donc bel et bien une pure fiction.

 

Ainsi, quoi de plus naturel de situer mon intrigue en Ecosse, où l’esprit clanique a régné pendant des siècles et règne encore ? Les Highlands, contrée sauvage et énigmatique, seraient le théâtre idéal. Quant à ma mystérieuse et maudite fratrie, son histoire se déroulerait au début du XXe siècle et aurait été oubliée.

 

Un oubli que se chargerait de réparer Sacha Andrews, le personnage principal de ce roman. Sacha, sans fratrie et sans famille, flanquée d’une personnalité lunatique et mesquine, est un nègre littéraire en quête d’une histoire à raconter, d’un roman à écrire qui la sortira enfin de l’anonymat. Un roman à écrire, pour exister enfin.

 

 

Audrey Brière

 

Je remercie Audrey Brière pour cette belle présentation d’un livre, qui est désormais dans ma PAL. Si vous êtes tenté par la lecture du thriller Gothique « La Noyade du Phénix », vous pouvez vous le procurez ici.

Je vous invite également à aimer la page Facebook de « La Noyade du Phénix ».

 

Votre Noyade

  • Êtes-vous tenté par la lecture de ce thriller gothique ?
  • Avez-vous une liseuse ?
  • Savez-vous transformer les formats des ebooks ?

 

 

vote hellocotonRendez-vous sur Hellocoton !

 

bernieshoot blogger photographe chroniqueur

Tag(s) : #Lecture, #Policier

Partager cet article