Pingouin dans les champs, l’hiver arrive, ce sont ces phrases toutes faites qui colportent des idées reçues et le monde du blogging n’en est pas exempt. En voici cinq qui devraient retenir votre attention.

Atteindre les sommets une vraie idée reçue

Atteindre les sommets une vraie idée reçue

5 Idées reçues sur le Blogging

 

Comme nous arrivons au terme de cette année 2015 et avant d’entamer les bonnes résolutions (oui les bonnes parce que les mauvaises on s’en moque un peu) j’ai trouvé qu’il serait sympathique d’échanger avec vous sur les idées reçues sur le blogging et sur les blogueurs d’ailleurs (on est d’accord ça inclue les blogueuses évidemment).

Bien sûr il existe d’autres idées reçues mais celles-ci risquent de vous empêcher d’atteindre les sommets de la blogosphère.

 

Bloguer c’est humiliant

Combien de fois ai-je entendu cette réflexion ?

Si je ne l’ai pas entendu une fois je ne l’ai jamais entendu, surtout de ceux qui ne tiennent pas de blog. D’ailleurs la gent masculine est souvent acerbe en parlant des blogs :

  • Ah tu as un journal intime
  • Oui pendant ce temps là, elle me fout la paix
  • De toute façon c’est ceux qui n’ont rien à dire qui bloguent
  • Ah tu es blogueur et sinon tu fais quoi comme métier dans la vie ?

 

La liste pourrait être bien plus longue, d’ailleurs si vous avez d’autres expressions agréables à entendre sur les blogueurs ne vous priver pas de les laisser en commentaires, mais je voudrais donc commencer par rétablir certaines vérités.

Si comme moi vous faites partie des chroniqueurs littéraires , mais c’est bien sûr valable dans toutes les catégories,  vous savez que pour écrire un article sur un livre il faut bien sûr avoir lu le livre, mais aussi connaitre son auteur et être capable d’aller au-delà du simple résumé. D’ailleurs au passage je vous recommande, si la littérature vous intéresse, le blog Cultur’elle  qui pour moi est une référence en la matière.

Ensuite non un blog n’est pas un journal intime. Chaque blogueur livre peu ou prou sa vie privée en fonction de sa sensibilité et, il faut dire, de sa volonté d’être lu ou non par ses proches. Bien sûr certains trouveront des contre exemples car oui il existe des blogs qui font office de journal intime mais c’est en général clairement exprimé par son auteur.

Etre blogueur professionnel est un vrai métier et aujourd’hui il est quasiment impossible de devenir professionnel sans suivre des formations. En effet le blogueur est bien sûr le rédacteur des articles mais c’est lui aussi qui va gérer sa ligne éditoriale et son hygiène de publication. D’autre part qui dit professionnel, dit revenus et là pas de mystère il faut exceller pour obtenir des partenariats digne de ce nom.

 

Etre sur les réseaux sociaux est inutile

Tu es sur fesse de bouc toi ?

Tout est dit dans cette question qui stigmatise si besoin était une vision trop souvent répandue des réseaux sociaux. Aujourd’hui être blogueur sans être sur les réseaux sociaux c’est un peu comme un banana split sans crème chantilly, du champagne sans les bulles.

La vraie question est sans doute de savoir s’il faut être sur tous les réseaux sociaux.

Mon choix a évolué au fil des années et, ne nous voilons pas la face, du temps que je consacre au blogging.

Facebook

Tout d’abord j’ai commencé avec un profil Facebook qui soyons clair en tant que blogueur ne me sert à rien. Par contre j’ai très vite créé ma page Bernieshoot.   

Son objectif est à la fois de partager mes articles mais aussi ceux d’autres blogs qui sont en rapport avec les sujets dont je vous parle.

C’est aussi pour un partenaire l’occasion de voir votre potentiel d’influence (surtout depuis la mise à jour faite par Facebook pour ne prendre en compte que les « j’aime » des comptes actifs.

 

Twitter

Le deuxième réseau social que j’ai utilisé a été Twitter où j’ai créé mon profil en septembre 2009 ça ne date pas d’hier. C’est aujourd’hui l’outil que je trouve le plus puissant notamment si vous utilisez des listes ou si vous maitrisez les hashtags.

Pour ceux qui douteraient de sa puissance je vous renvoie à la manière dont ce réseau a pu aider les victimes au moment même de la barbarie du 13 novembre. Vous y trouvez aussi tout ce que vous voulez savoir si vous avez envie d’aller au-delà des fausses idées.

 

Pinterest et Instagram

Partager mes photos dans mes articles suffit amplement.

En voilà encore une idée reçue. Si vous commencez à partager votre travail photographique, comme je le fais et sans forcément avoir envie de vendre vos photos, eh bien vous avez envie qu’elles soient regarder. Sinon franchement ça sert à rien de les partager sur votre blog.

J’ai donc naturellement rejoint les deux réseaux sociaux incontournables si vous aimez la photographie.

En premier lieu j’ai créé mon profil sur Pinterest. Il est important sur ce réseau que vos tableaux soient organisés en thématiques claires et compréhensibles. Il est utile et même essentiel de participer à des tableaux collectifs qui sont en rapport avec vos thématiques.  

Une autre idée reçue est de croire que vos épingles seront partagées sans que vous-même vous en partagiez. Non vous devez d’abord partager !

D’ailleurs j’ai créé un tableau spécifique de partage « Your awarded Pins by bernieshoot » où je partage les épingles qui me plaisent tout simplement

J’ai mis du temps à y venir car je n’y trouvais pas d’intérêt réel mais ce n’était que reculer pour mieux sauter, je veux vous parler de mon profil sur Instagram. C’est une mine photographique. D’accord la politesse V 3.0 veut que maintenant nous ne commencions à manger qu’après avoir fait et partagé nos photos pour instagram.

Mais au-delà de cette boutade si vous êtes curieux dans un domaine, dépassez l’idée que la photo se fait seulement avec un appareil photo et croyez moi vous allez devenir addict et vos photos seront regardées.

Attention il ne suffit pas d’avoir un compte sur un réseau social, il faut être actif. Si par exemple vous êtes sur Twitter avec une vingtaine de tweets qui se battent en duel autant ne pas y être. Idem sur Instagram si vous ne publiez qu’une fois tous les 36 du mois.

 

LinkedIn c’est pour les pros

Ce qui caractérise en premier le réseau LinkedIn c’est son caractère professionnel. D’ailleurs lorsque j’ai créé mon profil LinkedIn  c’était une manière d’élaborer mon cursus professionnel dans l’aviation civile.

Puisque LinkedIn est un réseau professionnel alors je n’y ai pas ma place en tant que blogueur. Quand je vous disais que les idées reçues ont la peau dure. Votre place sur LinkedIn elle vous attend parce que professionnel ne rime pas avec rémunération. Il s’agit en tant que blogueur d’affirmer la qualité du contenu de ses articles.

C’est aussi un lieu assez exceptionnel pour les free-lances mais aussi pour glaner des informations très pertinentes.

C’est sans hésitation le réseau le plus sous-estimé par la blogosphère , donc il y a des places à prendre.

 

Les liens ne servent à rien

Si je parle des autres alors je ne parle pas de moi donc pas question de mettre des liens, que dis-je un lien vers un autre blog ou site.

Alors cette idée là est complexe à décoder car ça peut être une vraie mauvaise idée suivant les liens que vous allez insérer dans vos articles ou sur votre blog. Ce qui va compter c’est la cohérence de contenu et souvent la réciprocité.

De mon côté j’ai fait le choix depuis très longtemps d’avoir une page « Blogroll » où j’ai mis les liens des blogs que j’apprécie. Souvent le retour se fait naturellement. D’ailleurs si vous voulez y figurer contactez-moi.

Bien sûr le référencement dans des annuaires nécessitent d’ajouter des liens tout comme ceux de vos partenaires.

Une idée qui n’est pas reçue du tout bien au contraire c’est d’avoir des liens qui ne sont pas brisés. Autant pour les annuaires ou les sites qui ont pignon sur rue vous n’aurez pas de veille à faire, autant pour les blogs vous devrez régulièrement prendre le temps de vérifier que les blogs existent toujours.

 

Participer à des projets ne sert à rien

Les projets, les défis sont très nombreux dans le monde de la blogosphère. Que ce soit dans les domaines de la photographie ou de la lecture je pourrais vous en citer des dizaines.

Souvent j’ai entendu ou lu que participer à un projet profitait surtout à son auteur. C’est pour moi ne pas voir plus loin que le bout de son nez, une vision à court terme, étriquée.

Ce qui compte par contre c’est de participer à des projets qui vous correspondent et non pour vite faire comme cette blogueuse ou ce blogueur influent.

Me voyez-vous me lancer dans un défi mode ? Non ça n’aurait aucun sens au regard du contenu, même s’il est éclectique, de mon blog.

Vous devez donc faire des choix et assumer les règles de ces projets. L’intérêt sera multiple. Pour un projet photo vous devrez déjà sortir de votre zone de confort. Puis vous pourrez aller visiter d’autres blogs participants et qui auront surement des intérêts communs avec les votes. Mais aussi ce projet sera surement sur un ou plusieurs réseaux sociaux et donc naturellement vous augmenterez votre cercle de connaissances.

Oui mais l’auteur du projet ne vient pas voir mes participations alors j’arrête. Pensez-vous sérieusement que l’auteur d’un projet qui a du succès va avoir le temps de regarder  et commenter toutes les publications. C’est matériellement impossible !

D’ailleurs vous-même prenez-vous le temps de regarder les participations d’un projet auquel vous participez ?

 

Les commentaires sont essentiels

Commenter c’est expliquer, faire des remarques sur un texte, apporter des compléments au contenu. Pour moi le commentaire a été détourné de son utilisation première par la blogosphère ou plus exactement il est utilisé autrement.

Un peu de courage vous arrivez au bout de l’article !

Très souvent dans le monde de la blogosphère le commentaire est là avant tout pour montrer que le blog a été visité. D’ailleurs un certain nombre de très gros blogs ont désactivé la fonction commentaire ou bien les ont modérés pour filtrer ce qui va apparaître.

En effet c’est très gentil de lire cet article intégralement mais si ensuite c’est pour écrire « bon vendredi » en commentaire qu’elle est la valeur ajoutée ?

Si vous souhaitez montrer que vous êtes venus lire cet article et que vous n’avez rien à ajouter un vrai plus est alors de le partager sur vos réseaux sociaux et là le rédacteur va avoir une belle satisfaction car ce partage va montrer que vous avez envie de faire connaitre à vos cercles le contenu de cet article.

Ne vous méprenez pas, j’apprécie de lire les commentaires sur le contenu de mes articles surtout, et c’est la grande majorité, lorsque vous répondez à mes questions mais il est vrai qu’entre un simple bonjour en commentaire et un partage sur un réseau, je préfère un partage.

Souvent ce côté essentiel vient du fait que pour baser la fidélisation de vos visiteurs sur le fait de rendre les commentaires.

C’est un choix mais pour avoir mille visiteurs il faudrait alors visiter 1000 blogs en ayant l’assurance d’un retour … hélas nous ne sommes pas dans le monde des bisounours. Le rapport entre le nombre de commentaires et de visiteurs est souvent de 1 pour 50 voir beaucoup plus …

Comme je suis dans mes contradictions je laisse les commentaires ouverts sans les modérer.

 

Vos Idées reçues

  • Avez-vous une idée reçue sur le blogging ?
  • Allez-vous commenter ou partager cet article (les deux c’est bien aussi !)
  • Avez-vous une idée reçue sur cet article ?

 

vote hellocotonRendez-vous sur Hellocoton !

 

bernieshoot blogger photographe chroniqueur

Tag(s) : #Tribune, #Photos, #Paysages, #Blogging

Partager cet article