Printemps 1960. Norman Oaks est chroniqueur à la pige pour un journal new-yorkais. Il vit seul mais heureux dans son appartement de Greenwich Village. Greenwich Village est une comédie romantique signée Gihef et Antonio Lapone publiée aux éditions Kennes.

Greenwich Village - Gihef - Antonio Lapone - éditions kennes

Greenwich Village - Gihef - Antonio Lapone - éditions kennes

Greenwich Village

 

Greenwich décape

Cette bande dessinée décape par son style graphique tranché, très angulaire, nous plongeant dans des années 60 version technicolor punchy.

 

L'histoire est somme toute assez simple, construite sur des clichés mais narrée de manière très efficace et fluide. Lui, journaliste en panne d'inspiration, fauché, pantouflard, elle, it-girl avant l'heure, fêtarde et insouciante. Un duo de choc qui, au fil de leur histoire, finira par trouver un terrain d'entente.

 

Cette bande dessinée se démarque très nettement de la plus part des bandes dessinées que l'on peut trouver par son style graphique si particulier, qui en fait toute la richesse. Ce style en apparence agressif donne un dynamisme marqué.  L'auteur a une maîtrise quasi parfaite de son style, ce qui, il faut le reconnaître, n'est souvent pas le cas pour la plupart des auteurs aujourd'hui publiés.

 

Autre point appréciable : il s'agit d'un one shot : ce tome contient un histoire complète, ce qui signifie qu'il ne s'agit pas d'un de ses premiers tomes de série qui se contente d'introduire une histoire, qui se lit vite et nous laisse sur notre faim. Cela change un peu de tout ce que l'on peut trouver, qui nécessite d'attendre des mois (voir des années, voir .... jamais).

 

je vous recommande cette BD si vous avez envie de passer un bon moment et si vous appréciez les styles graphiques hors normes. Une bonne découverte et on espère que l'auteur reviendra vite avec une autre BD.

 

 

C’était au temps où New York "new-yorkait"

 

Printemps 1960. Norman Oaks est chroniqueur à la pige pour un journal new-yorkais. Il vit seul mais heureux dans son appartement de Greenwich Village. Sa quiétude est troublée par la jolie Bebe Newman, une hôtesse de l’air particulièrement bruyante qui s’installe un étage au-dessus du sien. Elle aime faire la nouba jusqu’au petit matin ; il aime se coucher et se lever à heures fixes. Elle ne jure que par la modernité ; il préfère la tradition. Bref, tout les oppose. Et pourtant, pour décourager un ex aussi collant que peu recommandable, Bebe convainc Norman de se faire passer pour son compagnon et de partager avec lui le même appartement. Une cohabitation qui s’annonce explosive!

 

Lapone s’associe à Gihef pour une série BD résolument grand public

 

Avant "Greenwich Village", la bibliographie d’Antonio Lapone comptait quelques bijoux éditoriaux plébiscités principalement par un public séduit par l’élégance de son trait.

En s’associant à Gihef, scénariste confirmé et dialoguiste hors pair qui partage avec lui un goût prononcé pour l’esthétique du cinéma américain des années 50 et 60, il s’oriente désormais vers une bande dessinée grand public et met son dessin stylisé au service d’un récit vivant et enlevé.

Le résultat est un cocktail jouissif où l’esthétisme et le design côtoient la comédie et le burlesque. Une véritable pépite !

 

Votre Greenwich Village

  • Aimez-vous les comédies romantiques ?
  • Quel style graphique appréciez-vous pour les bandes dessinées ?
  • Quel sera votre prochaine bande dessinée ?

 

vote hellocotonRendez-vous sur Hellocoton !

 

bernieshoot blogger photographe chroniqueur

Article publié librement dans le cadre du partenariat Service de Presse avec les Editions Kennes

Editions Kennes

Tag(s) : #Lecture, #partenariat, #Jeunesse

Partager cet article