Ne nous masquons pas la face la rentrée littéraire 2015 commence avec une belle découverte : la sortie aujourd’hui du deuxième roman de Jessica L. Nelson « Tandis que je me dénude » aux éditions Belfond.

Tandis que je me dénude - Jessica L. Nelson

Tandis que je me dénude - Jessica L. Nelson

Tandis que je me dénude

 

Une mise à nue implacable

Jessica L. Nelson nous entraine dans une fissure intérieure profonde avec sa personnalité qui ose dire et écrit. C’est un roman sans concession sur l’intimité, le rapport à la nudité qui au travers d’un dialogue intérieur bouscule le lecteur.

Je me suis arrêté à de nombreux moments durant ma lecture pour réfléchir à ce que nous pouvons faire quand une personne exhibée perd pied en public.

Car au delà du dialogue direct avec son ombre c’est une réflexion radicale et sans concession sur la mise à nue que nous pouvons être amenés à subir, la douleur intime ne cesse d’augmenter.

Pas une mise à nue physique, mais c’est dans une mise à nue psychologique qu’est emmenée Angie dont le stress et la paranoïa vont la conduire à révéler toute son intimité et même beaucoup plus.

C’est un décryptage implacable du monde de l’apparence qui éclate pendant cette lecture que je vous conseille vivement.

C’est sans nul doute un roman qui va marquer la rentrée littéraire 2015.

 

Quatrième de couverture

Editions Belfond

Jeudi 13 août 2015

« Et si en revêtant un masque on en disait plus sur soi parce que, enfin, on se sent libre ? »

Elle ne se dénude pas vraiment. Elle garde tous ses vêtements.

Et pourtant, devant les caméras, cet auteur d'un premier roman aura l'impression d'être à découvert.

Que tous - les invités du plateau, l'animateur, les téléspectateurs, le public ou encore son attachée de presse dans les coulisses -  auront exploré la moindre parcelle de son corps et de son intimité, sans bienveillance aucune...

Alors elle se fissure de l'intérieur, en direct. Et, tandis qu'elle s'effondre et se débat contre elle-même, consciente qu'elle est sans doute son pire ennemi, c'est son histoire qui se construit en un redoutable puzzle à mesure que se déconstruit son être.

Le regard de l'autre, le décalage entre l'image qu'on a de soi et le reflet qui nous est renvoyé, voilà l'ennemi - dont on sous-estime la puissance.

Tandis que je me dénude est le roman choral d'une société surmédiatisée, qui surexpose l'intimité pour mieux la nier.

Unité de temps et de lieu pour un drame contemporain sur la pudeur, l'image, l'indécence et le harcèlement.

 

Jessica Nelson

Jessica Louise Nelson est née le 14 juillet 1980 à Romans-sur-Isère, dans la Drôme.

Jessica Nelson est l'auteur de nouvelles, d'un essai, Tu peux sortir de table (Fayard, 2008), et de Mesdames, souriez (Fayard, 2005 ; bourse Lagardère).

Longtemps conseiller littéraire et chroniqueuse sur TF1 (Vol de nuit, Au Field de la nuit), elle a cofondé le prix de la Closerie des Lilas en 2007 et les éditions des Saints Pères en 2012. Tandis que je me dénude est son second roman.

 

Tandis que vous vous dénudez

  • L’hyper médiatisation met-elle à nue ?
  • Vous mettez-vous à nu sur vos blogs ?
  • Quels sont vos livres attendus de la rentrée littéraire 2015 ?

 

 

vote hellocotonRendez-vous sur Hellocoton !

 

bernieshoot blogueur photographe chroniqueur

 

Gilles Paris Partenariats

Jessica L. Nelson © Yann Dejardin

Jessica L. Nelson © Yann Dejardin

Tag(s) : #Lecture, #partenariat

Partager cet article