Zoé - Alain Cadéo

Zoé - Alain Cadéo

Bernieshoot vous en parle

Voilà un roman d’ Alain Cadéo, publié aux éditions MERCVRE DE FRANCE , que je peux qualifier de court roman mais d’une immense intensité. C’est pour une découverte qui s’inscrit dans le livre de chevet, le livre d’un moment tranquille que vous allez ouvrir et refermez sans vous rendre compte du temps qui ce sera écoulé.

Vous avez sans doute comme moi croisé par petites touches des personnes dans votre vie  dont vous auriez aimé en savoir plus. Savoir aussi si ce sentiment était réciproque. Pensez à la boulangerie où vous alliez, à cette étudiante qui faisait un remplaçant. Vous l’aviez remarqué et vous vous en souvenez maintenant. Et bien voilà vous venez de découvrir Zoé.

Enfin ce n’est pas moi ni vous qui allez échanger avec cette jeune fille de 18 mais Henry, enfin c’est ainsi qu’elle le nomme, un sexagénaire solitaire qui vient acheter son pain.

Jamais un mot de trop, juste des regards mais une envie réciproque d’établir une correspondance, pas des rendez-vous, mais une correspondance pleine de tendresse, d’émotions, de respect.

C’est Zoé qui fera le premier pas en glissant un petit mot dans le pain d’Henry. Car bien sûr c’est d’un jardin secret dont nous parlons.

Tous les deux sont en quête d’un équilibre, Zoé nous parle de sa sœur Marine, son ainée, la fille parfaite qui lui manque temps. Henry va évoquer ses enfants …

Le style narratif utilisé tant pour Zoé que pour Henry nous fait entrer dans ces deux vies. Zoé ne supporte pas les relations avec les garçons, ça va lui coûter beaucoup, mais heureusement Henry lui écrit.

Le style est aussi direct, plein de poésie et tout s’installe rapidement ce qui est essentiel pour ce roman court

Henry écrit à Zoé :

"Quoi qu'il arrive, n'oubliez pas : rien ni personne n’a le pouvoir de saccager l'innocence. Quoi qu'il arrive nous devons nous battre pour préserver notre aptitude à la Joie."

Zoé a trouvé ce confident idéal que recherchent peut être toutes les adolescentes, il l’aide à se reconstruire et lui un vrai réconfort voir plus…

Le dernier chapitre est une merveille à lui tout seul, je ne peux l’évoquer car tout le charme, la beauté et la douceur de ce court roman en pâtirait vraiment.

Zoé d’Alain Cadéo doit très vite devenir votre livre de chevet.

 

Zoé

Depuis que Zoé et moi échangeons nos écrits, j’ai la bonne impression d’avoir brisé ma solitude. Elle est, avec son écriture ronde, une petite boule de tendresse et d’originalité versée dans le café noir de ma mélancolie.

Quand je vais à la boulangerie, c’est désormais un réconfort de la voir exister au milieu des autres. Plus personne ne fait attention à moi. On ne me regarde plus de travers. Je suis enfin un vrai client, un habitué. Notre minute est devenue quart d’heure. Elle joue, rien que pour moi, son numéro parfait de boulangère.

Henry vit retiré dans une espèce de fort isolé au bout d’une piste de dix kilomètres. Tous les deux jours, le vieil homme se rend au village voisin pour acheter son pain.

C’est à la boulangerie qu’il rencontre Zoé, la jeune vendeuse de dix-huit ans. Au fil du temps, une curiosité réciproque et une complicité muette s’installent entre eux. Chacun est intrigué par l’autre, au point qu’un dialogue épistolaire et presque clandestin s’instaure : Zoé glisse des petits billets dans les miches de pain qu’achète Henry auxquels il répond avec une constance sans faille.

 

Alain Cadéo

Alain Cadéo a écrit plusieurs romans dont Stanislas, Le mangeur de Peur, Les anges disparaissent, La corne de Dieu, et des textes pour le théâtre. Il vit à Évenos, en Provence.

 

Votre livre de chevet

Aimez-vous les romans courts ?

Comment choisissez-vous votre livre de chevet ?

Zoé, l’avez-vous rencontrée ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

bernieshoot blogueur photographe chroniqueur

 

Tag(s) : #Lecture

Partager cet article