L'immigrée de Shanghai - Suzanne Lène

L'immigrée de Shanghai - Suzanne Lène

Précédemment

Après vous avoir présenté ma chronique du roman "L'Immigrée de Shanghai" de Suzanne Lène je vous propose aujourd’hui de mieux faire connaissance avec Suzanne au travers de cette interview qu’elle a eu la gentillesse de m’accorder.

 

Interview

Bonjour Suzanne, comment avez vous rencontré Bao ?

J'ai rencontré Bao par l'intermédiaire de son arrière-grand-mère, Da.

C'est en cherchant sur internet des photographies d'actrices ou de chanteuses chinoises que je suis tombée sur l'image de Zhou Xuan qui fut une star dans les années 30-40 à Shanghai. C'était une chanteuse. On la surnommait "La voix d'or". Elle devint une actrice célèbre en tournant dans "Les Anges du boulevard".

Son histoire est assez triste. Abandonnée très jeune, elle sera toute sa vie à la recherche des ses parents. Internée à plusieurs reprises dans un hôpital psychiatrique, elle mourra à l'âge de trente neuf ans, d'une encéphalite. C'est elle qui m'a inspirée le personnage de Da.

Pourquoi suis-je allée chercher ce personnage ? Car je suis fascinée par les individus qui se distinguent en ayant ce qu'on appelle "un destin".

Par ailleurs, j'ai toujours été intéressée par les années de l'entre-deux-guerres et par la ville de Shanghai à cette époque, avec ses excès : les casinos, l'opium, sa situation politique avec la montée du communisme en arrière-plan…

Bao est donc l'arrière-petite-fille de Da. La question est de savoir si elle sera victime du karma de son ancêtre.

 

Le voyage est-il un essentiel de la vie pour vous ?

Les voyages font partie de ma vie depuis plus de dix-sept ans. J'ai vécu à Bucarest, à Budapest et aujourd'hui, je vis entre Sofia et Paris. J'aime les ruptures qu'ils provoquent. Ils sont un souffle. Ils rallongent le temps et permettent de mettre en perspective sa vie. Ils aident même parfois à en saisir le sens. 

 

Comment avez-vous donner naissance à votre roman ?

Mon roman a pris naissance après avoir visité l'état du Vermont, et avoir entendu parler d'un étudiant français à Burlington qui avait une relation amoureuse avec une chinoise.

 

Existe-t-il une part de vous même dans cette belle histoire ?

Il y a sans doute une part de moi-même dans ce roman car la folie a touché ma famille. J'ai par ailleurs un tempérament entier, qui a donc ses excès. Même s’ils sont fort éloignés de ceux qui habitent Bao.

Je n'ai jamais été tentée par la drogue  ni par une vie marginale. Mais peut-être que j'éprouve des difficultés à me protéger. J'ai tendance à m'exposer, à prendre des risques.  C'est ma manière d'expérimenter la vie. Au fond, j'ai envie de la vivre pleinement avec ses joies et ses souffrances. 

Je suis par exemple très sensible à l'univers de Dostoïevski. "Crime et Châtiment" est mon roman préféré. L'idée de destin, la volonté de ne pas être juste quelqu'un comme les autres,  celle aussi du salut par la souffrance sont des thèmes qui me sont chers.

Dans l'univers cinématographique, le destin des personnages de Sergio Leone dans son dernier film, "Il était une fois en Amérique", m'émeut particulièrement.

La vie n'est peut-être qu'un songe. En tout cas, elle est si brève qu'il faut la vivre intensément. Sans jamais en oublier "sa transcendance", sa dimension spirituelle qui fait que ce songe n'est pas vain.

 

Avez-vous d'autres projets littéraires ? D’autres voyages ?

Oui, je suis en train d'écrire un nouveau roman dont le thème est fort différent. Il s'agit d'une mère de famille, expatriée, confrontée à des difficultés croissantes concernant ses enfants et son couple. Pour ces raisons, elle devra affronter ses propres démons.

L'idée du secret de famille et des conséquences inéluctables qu'il a sur l'entourage est au cœur du roman. Mais aussi celle de la liberté si tenue que nous avons entre les mains, tout au long de notre vie.

 

Les projets de voyage sont naturels puisque je vis entre deux pays. Même trois, car ma fille est à Londres et je vais régulièrement la voir. La découverte de nouveaux lieux reste assez imprévisible. A Noël, je suis allée pour la première fois à Saint-Pétersbourg, sur les traces de Dostoïevski et de  Raskolnikov…

 

Vos commentaires

Qu’évoque pour vous un voyage?

Comment gérez-vous les secrets de famille ?

La vie est-elle juste un songe ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

bernieshoot blogueur photographe chroniqueur

 

Tag(s) : #Interview Reportage

Partager cet article