Jean-Luc Duhin

Jean-Luc Duhin

Gaël Dwest

Dans le cadre du partenariat avec les éditions Atria j’avais eu le plaisir de chroniquer les tomes 1 et  2 de la série Gaël Dwest. Aujourd’hui je vous propose de faire un plus connaissance avec Jean-Luc Duhin.

L’interview

Bonjour Jean-Luc, comment sont nés vos personnages ?

J’étais fan de wargame et pratiquais le bâton avec des médiévistes, et les personnages de Gaël et du Duc d’Attia se sont imposés très vite à mon imaginaire.

Il y a de moi dans chacun d’eux, l’organisateur stratège un peu geek et l’aventurier musicien. Quant aux femmes, c’est d’abord la mienne qui m’a fait remarquer leur rôle un peu faible dans mon projet initial, et j’ai pris beaucoup de plaisir à les décrire ensuite en m’inspirant de mes rencontres et de celles qui m’entourent.

 

Comment avez vous décidé d'écrire des romans fantasy ?

Eh bien j’avais lu énormément de fantastique médiéval ainsi que de Science Fiction et je commençais à bien connaître mes goûts, mais aussi ce qui selon moi manquait à mes lectures.

Si vous ne trouvez pas le plat chez l’épicier, vous n’avez plus qu’à le cuisiner vous-même !

 

Dans Gaël Dwest vous vous attachez à nous donner beaucoup de détails, pourquoi ?

Je suis un visuel : ce que je lis, je le vois, et j’écris tout naturellement pour quelqu'un qui fonctionne comme moi.

D’autre part cela me semble normal quand on décrit un univers assez particulier.

Je rêve d’une adaptation graphique de Gaël Dwest et d’ailleurs, j’y travaille…

 

Quels sont vos moments privilégiés d'écriture ?

Je n’ai pas trop le choix, mais je préfère le matin. Il m’arrive de me lever à l’aube pour jeter les choses sur le papier.

 

Trouvez vous que les couvertures des tome 1 et 2 de Gaël Dwest servent vos deux romans ?

On m’en parle souvent. Mon premier réflexe quand j’ai aperçu ce blondinet, c’était qu’il ne correspondait pas à l’image que j’avais dans la tête.

Mais publier un livre est un travail d’équipe ; autour de moi, les réactions étaient très positives. Depuis, Gaël et moi sommes un vieux couple, je vois sa tête à chaque salon auquel je participe. Mais j’admets qu’il fait un peu crâneur sur la couverture du tome 2.

 

Jean-Luc Duhin

Je suis né en 1961, travaille en internat scolaire en termes d'instituteur spécialisé. J'ai écrit toutes sortes de choses, des poèmes, un livre de jardinage (qui cherche encore un éditeur) et même des pages de programmation. 

Gaël Dwest est sorti en octobre 2012, suivi d'un numéro deux en 2013 et j'ai tout juste terminé le troisième et dernier de la saga.

 

Vous avez la parole :

Aimez-vous le style Fantasy ?

Êtes-vous visuel ?

Votre question pour Jean-Luc ?

 

images

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Gaël Dwest - Jean-Luc Duhin

Gaël Dwest - Jean-Luc Duhin

Tag(s) : #Interview Reportage

Partager cet article