Monsieur Mon Amour - Alexandra de Broca

Monsieur Mon Amour - Alexandra de Broca

Chronique

Je vous présente aujourd'hui un roman historique que j’ai particulièrement apprécié.

Comme j'ai eu l'occasion de le dire dans un précédent billet, je considère que le roman historique est l'un des genres littéraires les plus difficiles : l'auteur doit réussir à faire revivre l'Histoire, sans assommer le lecteur de détails historiques mais sans trahir cette réalité historique. A mon sens, Alexandra de Broca a parfaitement réussi à atteindre ce délicat équilibre.

 

"Monsieur Mon Amour" publié aux éditions Albin Michel commence à compter du transfert de la princesse de Lamballe de la prison du Temple, où la famille royale était emprisonnée, vers celle de l'Hôtel de la Force jusqu'à son décès brutal. Si Alexandra de Broca s'est fortement appuyée sur les éléments historiques disponibles pour cette période, elle s'attache surtout à dresser un portrait de la princesse, à laquelle elle parvient à donner vie au travers de ses confidences épistolaires.

 

Dans "Monsieur Mon Amour", la princesse de Lamballe, emprisonnée et se sachant probablement condamnée, décide d'écrire au Duc d'Orléans pour lui confesser son amour, mais pas seulement. Au travers de ses lettres, la princesse italienne revient sur des épisodes clefs de sa vie, à compter de son mariage jusqu'à son emprisonnement. 

 

Alexandra de Broca dresse le portrait d'une princesse d'abord trahie par les conventions sociales puis par sa santé, par sa Reine mais également bafouée par la Cour de Versailles et ses détracteurs. Nous comprenons vite que le principal souci de l'auteur est de rendre justice à cette femme, fidèle à la Reine jusqu'à sa mort, calomniée tant par certaines personnalités de la Cour que par les Révolutionnaires, qui finiront par la massacrer après un jugement sommaire.

 

Il est évident qu'Alexandra de Broca nous livre un portrait biaisé car elle prend position sur des aspects de la vie et de la personnalité de la princesse de Lamballe sur lesquels, a priori, les historiens ne se sont pas accordés. A titre d'exemple, Alexandra de Broca choisi de minimiser le rôle que la princesse a pu avoir dans certaines négociations, là où certains pensent qu'au contraire, la princesse a été impliquée, œuvrant au service de la Reine.

 

Il en ressort une personnalité conservatrice mais féministe, forte face au drame, qui se réfugie dans son amour inconditionnel, parfois incompréhensible, pour le Duc d'Orléans.

 

Le tout donne un roman très fluide, qui se lit d'une traite, que je vous recommande vivement.

 

Retour au sommaire

 

Quatrième de couverture

Paris sous la Terreur. Marie-Thérèse, princesse de Lamballe, attend en prison son jugement. La mort est proche, elle le sent. Un seul homme peut la sauver, Philippe d'Orléans, cousin du Roi mais député et révolutionnaire convaincu. L'ennemi de Louis XVI. Dans une longue lettre bouleversante à celui qu'elle surnomme Monsieur mon Amour, elle évoque les souvenirs d'une époque dévastée par la Révolution.

Pourquoi la plus vertueuse des princesses s'adresse-t-elle au plus débauché des hommes ? Parce qu'il est son beau-frère ?

Parce qu'il l'a toujours protégée ?

Ou parce qu'elle l'aime secrètement depuis plus de vingt ans ?

 

Retour au sommaire

Alexandra de Broca

Passionnée par l'histoire, et tout particulièrement le XVIIIe siècle, Alexandra de Broca est romancière (La princesse effacée Robert Laffont 2010), scénariste et productrice. Elle obtient une maitrise d'Histoire à Paris IV Sorbonne sur « les émigrés aux États-Unis pendant la révolution française », sous la direction de Jean Tulard. Elle passe un an à New York ou elle enseigne l'histoire dans une école française. Entre 1982 à 1990, elle est productrice de télévision pour différentes sociétés de production françaises. En 1990, elle est nommée conseiller de programmes pour la fiction à France 2, en charge des mini-séries et feuilletons de l'été Le Château des Oliviers, La Rivière Espérance, ou L 'Allée du roi) .En 1998 elle quitte France 2 et se lance dans l'écriture.

Son premier scénario « L'un contre l'autre » a été diffusé sur France 3 en 2002.
En 2004 elle a écrit et coproduit pour France 2 la mini-série La Pompadour incarnée à l'écran par Hélène de Fougerolles. En 2011, la pièce radiophonique « la martyre du temple » pour l'émission « au fil de l'histoire » sur Radio France. Alexandra de Broca était mariée au metteur en scène Philippe de Broca, décédé en 2004.

Elle est détentrice de son droit moral et responsable de la gestion de ses films.

 

Retour au sommaire

Alexandra de Broca © Julien Drach

Alexandra de Broca © Julien Drach

Partenariat

Ce roman historique a été lu dans le cadre du partenariat avec Gilles Paris

 

Gilles Paris Partenariats

 

 

Retour au sommaire

Commantaires

Vous avez la parole:

- Connaissiez vous ce roman ?

- Aimez vous les romans historiques.

- La royauté apporte -t-elle du rêve ?

 

Mes lectures sont à découvrir

Retour au sommaire

 

images

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tag(s) : #partenariat, #Lecture

Partager cet article