Libres Insoumises et Audacieuses

Libres Insoumises et Audacieuses

Chronique

Libres Insoumises et Audacieuses est un livre publié aux éditions les points sur les i et en ouvrant ces pages et même d’ailleurs en découvrant cette splendide couverture, je savais que j’allais découvrir un regard sur ces femmes arabes. Arabes dès le début l’auteur nous explique que ce terme est impropre sauf dans l’imagerie populaire qui considère que la mosaïque d’ethnies (libanaise, égyptienne, maghrébine, kabyle, berbère..) fait partie du « monde arabe ». Hors les kabyles et les berbères se considèrent plus comme « orientales » mais ce terme ne pouvait convenir aux marocaines, tunisiennes ou algériennes qui appartiennent au Maghreb (qui signifie Occident).

C’est donc une série de dix-sept portraits d’égéries venues de l’Orient qu’il nous est donné de découvrir. Le regard n’est pas politique, il est sur l’humain de ces femmes.

J’ai apprécié de découvrir les mots de Rachida Dati qui en novembre 1992 se voit marier pour faire plaisir à ses parents et ne pas faire d’histoire mais qui va avoir la force l’audace, l’insoumission de faire annuler ce mariage. Elle va pousser les portes, s’accrocher avec toujours cette envie de se battre.

Ce sont aussi les mots de Najat Vallaud Belkacem qui explique qu’elle n’avait pas voté le 21 avril 2002 (année de sa naturalisation) et a au un sentiment de culpabilité. Elle refuse d’être la « beurette de service ». Elle est souriante mais bouillante à l’intérieur.

Vous pouvez prendre les portraits dans l’ordre que vous le souhaitez, ils respirent le vrai et j’ai vraiment fait connaissance avec ces dix sept femmes et compris leur longue marche.

Toutes les jeunes femmes devraient lire ce livre pour ne jamais ce censurer. Les femmes arabes bien sûr mais toutes les femmes, car aujourd’hui on constate que les jeunes femmes se mettent de plus plus d’interdit dans leurs études.

Ces portraits sont un vrai regard, très bien écrit où j’ai senti un travail de recherche et de précision. Ils sont agrémentés de magnifiques portraits en Noir et Blanc.

Peut être l’auteure aurait-elle pu amener d’autres portraits de femme, comme Simone Veil par exemple, mais ce n’était pas l’angle du livre et il faut le respecter.

Je pense que nous les hommes devons le lire aussi pour écouter les récits de ces véritables luttes, nous avons beaucoup à apprendre.

Certes certains opposeront que ces femmes avaient du talent au départ. Oui c’est vrai mais elles ont su le mettre en valeur et aller au bout de leurs objectifs.

Combien de femmes avec un tel talent sont-elles restées cloitrées dans leur imagerie familiale ?

Retour au sommaire

 

Le Livre

Najat Vallaud-Belkacem (ministre), Nadia El Fani (cinéaste), Rachida Dati (maire et députée européenne), Amel Brahim-Djelloul (soprano), Samia Ghali (sénatrice maire), Meriem Chadid (astronome), Zahia Ziouani (chef d'orchestre) Zohra Mahi (avocate) et neuf autres femmes célèbres, arabes ou nées de parents arabes, sont parvenues aux plus hautes marches de la société française. Elles ont osé et n'ont jamais rien lâché. Ces « égéries venues d'orient » n'ont pas accepté de se laisser traiter d'inférieure par quiconque. Elles ont en commun la passion, le courage, l'intelligence, la force de travail, et, avant tout, la capacité à résister aux échecs. Pour elles, la fatalité n'existe pas. Malgré leur situation familiale, leur éducation, leur milieu social, elles ont eu l'audace de vouloir réussir. Les réunir dans ce livre (sans partie pris pour les politiques, puisqu'elles sont de droite comme de gauche) est une façon de leur rendre hommage.
Nous donnons la parole à ces dix-sept femmes qui se racontent. Elles nous révèlent leur lutte intérieure pour gérer deux cultures, leurs efforts pour étudier et leurs combats pour parvenir au sommet. À l'évidence il leur a fallu plus de talents que les autres. Suivons pas à pas, depuis leur enfance, les douleurs, les embûches, les états d'âme et les succès de ces « guerrières », qui, la détermination en bandoulière, ont su se réaliser. Elles répondent à la question : comment s'émanciper de son milieu d'origine, et mettre à mal les stéréotypes ambulants pour devenir soi-même et faire partie des élites de notre pays ? Rien de militant dans cet ouvrage. Ce recueil de portraits est un antidote aux clichés occidentaux. Il vient conforter les bienfaits du métissage et de l'ouverture. Il reflète une réalité : l'avenir ne se fera pas sans ces femmes libres, insoumises et audacieuses. Pionnières elles servent de modèles aux plus jeunes.
Parcourez ces pages comme « un regard sur le monde. »

Retour au sommaire

Claire Champenois Copyright Catherine Bendayan

Claire Champenois Copyright Catherine Bendayan

Claire Champenois

Licenciée en droit et diplômée de sciences politiques. Elle a collaboré pendant trois ans au service économique et social du Monde puis au Monde de la Musique, travaillé pour Géo et Grands Reportages a tenu des rubriques "droit et psycho" dans la presse magazine (Éditions Bayard). A publié plusieurs livres parmi lesquels : Buenos Aires, une capitale dévorante Éditions Fayard, collection Cités Géantes, Femmes d'exception du XXe siècle à nos jours, Éditions de Lodi, 2008, Amour, gloire et tourments des amants célèbres, éditions Didier Carpentier 2011. Femmes Nos plus belle idoles Éditions Lodi 2014.

Retour au sommaire

 

Autoportrait Catherine Bendayan

Autoportrait Catherine Bendayan

Catherine Bendayan

Reporter Photographe et Conférencière. Conseil en Stratégie et Communication à l'International. Diplômée de l'Ecole de Photographie à Paris et de l'IAE à Aix-en-Provence où elle obtient un Master de Stratégie et Communication à l'International. Native de Casablanca, Franco marocaine, Catherine Bendayan est installée à Paris. Elle a publié : Images pour la Transmission Éditions Albin Michel ; Ouvrage collectif Esprit de Fès- Es-Saouira, livre photos et textes Ami Bouganim Editions Matanel. Catherine Bendayan a réalisé plusieurs documentaires pour la télévision.

Retour au sommaire

Article écrit dans le cadre du partanariat service presse avec Gilles Paris

Gilles Paris Partenariats

Commentaires

 

Vous avez la parole:

Quel est votre regard sur le parcours professionnelle d'une femme ?

Quel est votre regard sur ces femmes issues de l'immigration qui réussissent ?

Est-il essentiel de témoigner sur la condition des femmes ?

 

Retour au sommaire

 

 

images

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tag(s) : #partenariat, #Lecture

Partager cet article