Les fêtes de Noël approchent et je ne sais pas si vous êtes comme moi mais la lettre au Père Noël de nos enfants, et maintenant de nos petits enfants, les livres ont toujours eu leur place.

Sorcières - Sorcières

Sorcières - Sorcières

 

Aussi c’est un grand plaisir pour moi de chroniquer des livres jeunesse ou des bandes dessinées avec ce regard de père et de grand-père et je remercie les éditions Kennes de me donner cette opportunité

 

"Sorcières sorcières" Tome 1 le mystère du jeteur de sorts est une jolie bande dessinée, destinée à un très jeune public et je pense plus particulièrement aux petites filles, dans la mesure où celles-ci sont plus susceptibles de s'identifier aux héroïnes. Mais un petit garçon pourra également se sentir proche des héroïnes.

Les illustrations sont très agréables et les couleurs donnent un climat familial agréable et chaleureux

Attention il y a de la magie dans l’air !

 

Pour ce qui est de l'histoire, le concept est simple : ce premier tome présente une première aventure pour nos jeunes héroïnes dans un monde de sorcières (et de sorciers d'ailleurs!), qui se développe et s'y conclu. Il n'y aura donc pas ici à attendre un second tome pour en connaitre la conclusion. L'intrigue générale est très simple mais efficace, et est présentée de manière fluide et succincte. Ce que j'ai trouvé particulièrement intéressant, c'est la petite histoire du balai magique, développée en toute fin de l'album et qui était déjà suggérée dans l'histoire principale.

 

Concernant le style graphique, je peux ajouter que  nous sommes sur de la bande dessinée franco-belge très classique (et ça on aime), tant au niveau de la présentation que des dessins en eux-mêmes. Globalement, le style est très rond et expressif, qui convient particulièrement à un jeune public.

 

Je vous ai d'ores et déjà présenté deux autres œuvres destinées aux plus jeunes : une autre bande dessinée, "le château des étoiles", et un petit roman, "Malenfer". Pour chacune de ses œuvres, j'ai donné mon avis sur le premier tome, les autres restant à paraître (et à écrire :)). Comment choisir entre ces trois œuvres si vous avez un cadeau à faire ? C’est évident mais l’âge de l’enfant aura bien sûr toute son importance.

Sorcières Sorcières conviendra à une petite fille qui soit sait lire seule, soit peut se faire lire la bande dessinée mais je pense qu’un petit garçon apprécierait aussi (non mais !). Personnellement je pense que la tranche d’âge ciblée va de 5 à 10 ans. En outre, bien que je ne l'ai pas en ma possession, cette bande dessinée est publiée en même temps qu'un roman. Il peut être intéressant d'avoir les deux, permettant ainsi d'amener à une première lecture. La bande dessinée étant une approche plus visuelle et ludique bien sûr. Le roman pouvant être destiné à un public de 9à 12-13 ans.

 

C’est donc une idée de cadeau que je vous recommande vivement

 

 

images

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les Auteurs

Joris Chamblain est né le 29 janvier 1984. Il tombe dans la bande dessinée tout petit et décide très jeune qu’il en fera son métier. Durant son adolescence, il fait ses premières armes dans un fanzine six années de suite. Là, le dessin laisse définitivement la place à l’écriture. Aujourd’hui, il consacre tout son temps à l’écriture de scénarios de bande dessinée, de livres jeunesse et de roman.

Lucile Thibaudier. Dans sa petite enfance, Lucile observe beaucoup le monde qui l’entoure et se met à en noter les détails et à tenter de les représenter sur le papier. Élevée à la campagne, elle observe les animaux de la ferme et apprend à dessiner les poules et les moutons, et puis les vaches... C’est ainsi que les animaux envahissent jusqu’à sa table inclinée...
Elle rentre à l’école Émile Cohl de Lyon, pour en ressortir 4 ans plus tard, avec des idées et des dessins plein la tête.
Elle installe dans la campagne son petit atelier, entourée de dizaines d’exemplaires de son précieux crayon Walnut Brown et d’un nombre impressionnant de taille-crayons dont un seul fonctionne.
Et c’est là qu’elle dessine ses renards et ses poules et qu’elle imagine ses princesses aux coiffures extravagantes et aux robes chatoyantes : esquisse et dessin au crayon sur du papier épais, contours au crayon Walnut Brown et enfin mise en couleur avec une aquarelle très concentrée.
Aux dernières nouvelles, il semblerait qu’avec Lucile, les animaux vont continuer longtemps à folâtrer dans nos cam- pagnes et les belles princesses à danser en rêvant au prince charmant...

Article publié dans le cadre du partenrait avec les Editions Kennes

Editions Kennes

Tag(s) : #Lecture, #partenariat, #Jeunesse

Partager cet article