Avec Pandémonium, publié aux Editions d’Orbestier Noir, j’ai découvert un nouvel auteur Jean-Luc Russon. Le style de ce roman sort des sentiers et ce n’a pas été pour me déplaire, bien au contraire.

Pandémonium - Jean-Luc Russon

Pandémonium - Jean-Luc Russon

Mon Avis

 

Le héros n’est pas un standard du commissaire qui hante bon nombre de polars. John Ewerett revient au pays après 30 années passées en Nouvelle-Guinée. « Au Pays » c’est où d’ailleurs, l’auteur ne va jamais mentionner le lieu, il le nomme « la Contrée » et j’ai vite compris que le lieu où se déroule l’intrigue peut se situer partout où règne désordre et chaos, où se prépare l’Apocalypse : un Pandémonium.

John Ewerett est ressenti comme un étranger dans sa contrée. La cause est toujours présente mais très vite il comprendra qu’un groupe néo-nazi en a pris la tête. Lui est simplement revenu pour retrouver sa sœur avec qui il sait qu’il sera difficile de vivre mais avec qui il a envie de terminer sa vie

Un tsunami va faire basculer son retour, la contrée est en bord de mer avec des montagnes. Il va lui faire découvrir les élus de l’Arche dirigés un prophète aussi mystérieux qu’invisible pat mais aussi le château du comte Seasmus.

Les faits, les meurtres s’enchaînent dans un rythme quasi insoutenable qui rend la lecture intense et m’a totalement plongé dans cette contrée. Pas le temps de relever la tête pour analyser les faits avec lucidité et recul.

Qui va survivre ? Qui tire les ficelles ?

Tour à tour plusieurs personnages semblent diriger l’intrigue mais voilà ils tombent ou disparaissent comme des mouches. La furie des élus de l’Arche s’en mêle aussi. John Ewerett va passer au travers de ce Pandémonium mais en sort-il vraiment intact ?

Le style de l’auteur est dynamique avec une description à la fois précise et mystérieuse des lieux et des personnages. Le doute est omniprésent et m’a apporté un plaisir de lecture.

Ce roman de quelques 270 pages est une lecture que je vous conseille vivement et qui vous surprendra. Si vous n'êtes pas encore fan de littérature policière vous allez le devenir et si vous êtes déjà addict de littérature policière vous allez apprécié le style de Jean-Luc Russon.

 

images

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quatrième de couverture

Rentrant dans son pays John Ewerett le trouve en état de siège. Les partisans de la Cause, un mouvement indépendantiste, ont reçu le renfort d'extrémistes ayant pris une partie de la population en otage.
Un nommé Anderson lui offre de l'emmener dans les Hautes Terres à bord de sa Jeep. Ils échappent de justesse aux effets dévastateurs d'un tsunami qui ravage le littoral et fait des milliers de victimes.
Les deux hommes trouvent refuge à Kilmain Castle, le château du comte Seamus. Débute un huis clos éprouvant qui voit se succéder mises en scène grand-guignolesque et meurtres sordides.
À quelques kilomètres du château, les membres d'une secte, les Élus de l'Arche, viennent de plonger collectivement dans la folie parce que le tsunami, déluge avorté, n'a pas fait flotter l'arche qu'ils construisaient sous l'impulsion d'un mystérieux Prophète.
Du côté opposé, les Indépendantistes et leurs alliés néonazis, dans d'anciennes galeries de mine, constituent une autre terrible menace…

L'Auteur

L’auteur se qualifie de “voleur d’instant” qu’il sait saisir avec justesse dans le viseur de son appareil photo ou à travers ses écrits sensibles et intuitifs qui le rendent très attentif aux comportements humains parfois obscurs et déroutants. Il a publié plusieurs ouvrages : science-fiction, policier et livre de mémoire chez différents éditeurs et six romans policiers aux éditions D’Orbestier.

template

Cet article est écrit dans le cadre du partenariat avec les éditions D'Orbestier -Rêves bleus

Tag(s) : #Lecture, #partenariat, #Policier

Partager cet article