Eloge du chat -Stéphanie Hochet

Eloge du chat -Stéphanie Hochet

Mon Avis

Par rapport à tous les livres que j'ai pu vous présenter ici, l'éloge du chat est un livre à part. il ne s'ait pas ici d'un roman, mais d'un essai, où l'auteure étudie l'évocation du chat dans la littérature, la bande dessinée ou encore le cinéma pour en dresser un portrait, aussi bien réaliste que métaphorique.

Cet essai s'articule autour de cinq thèmes : le libertaire, l'autocrate, la femme, le replet et dieu. Ces thèmes sont les principales figures du chat tel que nous le percevons, tels que nous l'idéalisons ou l'inventons.

Cet ouvrage m'a beaucoup fait sourire. Ayant moi-même quelques félins, je ne peux qu'acquiescer avec la citation de T.S. Eliot, qui écrit "Il (le chat) est toujours du mauvais côté de la porte". Si vous avez des chats, vous savez de quoi on parle : fermer une porte, c'est à coup sûr se retrouver avec un chat derrière qui tantôt miaule tantôt gratte, pour qu'on la lui ouvre, non pas qu'il ait envie de passer mais parce qu'une porte fermée, c'est pour lui contre nature. On retrouve pas mal d'anecdotes littéraires qui résument bien le caractère du chat, principalement dans le premier chapitre "libertaire".

Cette lecture s'est également révélée très enrichissante, dans la mesure où l'auteur, à l'appui de ses développements, cite un très grand nombre d'ouvrages, mais aussi de films. On y trouve d'ailleurs une référence au chat passe à table de Geluck, dont je vous avait précédemment parlé. Autant vous dire que je n'avais pas lu ou vu le quart de ce qui est référencé :et que cela m'a donné l'envie d'en lire certains, tel que le "Chat" de Natsume Sôseki.

Le tout constitue un essai plutôt réussi, qui se lit très rapidement et est une véritable apologie de ces petites boules de poils. Je ne peux que vous le recommander, sauf bien sûr si vous détestez les chats, quoique vous ressortirez de la lecture de cet essai avec un autre regard sur nos ami(e)s félins.

 

Blue- Doyenne de nos chats

Blue- Doyenne de nos chats

Quatrième de couverture

« Je voudrais vous parler d'un personnage omniprésent dans la littérature. Un personnage discret et remarquable, connu de tous et mystérieux ; arriviste peut-être, il sait aussi séduire et fasciner. Le chat est ce personnage aux formes multiples, infiniment flexible.

Comment se douter qu'un être si petit, si familier, avait investi les listes des dramatis personae ? Son animalité, les masques variés avec lesquels il se déplace dans les oeuvres ne le rendent pas moins prépondérant dans les romans que dans la poésie ou le cinéma. Prépondérant, mais si délicat à cerner qu'il me fallait en faire un livre. Je n'étais pas au bout de mes découvertes. Se pouvait-il, pour paraphraser Rilke, que je prétendisse connaître les chats avant d'avoir écrit sur eux ? »

Stéphanie Hochet.

L'Auteure

Stéphanie Hochet est née en 1975. Elle est l'auteur de neuf romans, dont Combat de l'amour et de la faim (Fayard, Prix Lilas 2009), La Distribution des lumières (Flammarion, Prix Thyde Monnier de la SGDL 2010) et Sang d'encre (Editions des Busclats, 2013).

Éloge du chat est son premier essai et est publié aux éditions Léo Scheer.

Stéphanie Hochet

Stéphanie Hochet

Cet article est écrit dans le cadre du partenariat avec les éditions Gilles Paris.

Gilles Paris Partenariats

Tag(s) : #Lecture, #partenariat, #Cats

Partager cet article