J'ai eu le plaisir d'échanger avec Sophie Schulze suite à ma chronique sur son roman "A +2" dans le cadre de mon partenariat avec les éditions Gilles Paris.

Je vous propose de la découvrir un peu plus au travers de cette interview.

Le roman "A +2" est publié aux éditions Léo Scheer

Sophie Schulze - Ecrivain

Sophie Schulze - Ecrivain

Sophie Schulze

Bonjour Sophie, ma chronique sur votre roman A + 2 a amené beaucoup de questions sur le titre, pouvez vous nous expliquer le choix de ce titre.

Je désirais un titre énigmatique, que seule la lecture du livre permette de résoudre. C’est pourquoi le sens du titre est donné seulement dans la dernière partie. J’aime par ailleurs l’idée que la couverture, et le titre, ne soient pas séparées du reste du texte. La lecture commence dès la couverture.

Par ailleurs, il s’agit d’indiquer l’existence d’un problème, et d’un questionnement. Celui de notre lien avec le passé totalitaire. C’est aussi un titre impersonnel, qui désigne une problématique qui ne m’est pas propre, que je partage avec beaucoup de monde.

Enfin, les nombres, ou le chiffrage, sont une thématique récurrente de la Seconde guerre mondiale. La réduction des individus à un chiffre est l’une des formes, ici symbolique, de leur destruction

 

Pourquoi choisir un roman autobiographique pour nous raconter votre confrontation avec les horreurs de la seconde guerre mondiale ?

Historiquement parlant, il est impossible en effet, quant on est né après la seconde guerre mondiale, d’en parler sous le registre autobiographique. Mais, en son for intérieur, vire inconsciemment, c’est différent.

Si ce passé ne passe pas, selon l’expression devenue célèbre, alors quelque chose comme un dialogue intergénérationnel est donc possible. Tel est l’axe choisi. Il s’agit donc de rechercher les traces, dans un histoire particulière, de ce passé-là.

Et par là même de mettre en scène un dialogue entre les différentes générations, celles qui ont vécues les événements, et celles qui venues après. Je voulais éviter l’approche historique, que l’on connaît par cœur, pour éviter de ressasser et entrer à nouveau dans le questionnement.

 

Quel est votre regard sur les actes antisémites d'aujourd'hui ?

Cela demeure, comme autrefois, une honte et un crime

 

Quelle a été votre démarche d'écriture pour ce roman ?

C’est un texte qui, dans l’ensemble, fut difficile à écrire. Je l’ai écrit à l’envers, en commençant par la fin. Ma démarche a consisté ensuite à relire certains événements de ma vie passée pour les éclairer à la lumière de la problématique finale.

La difficulté, entre autre, était de rester fidèle à ces événements, tout en leur donnant une dimension qu’ils n’avaient pas pour moi à l’époque où je les vivais.

D’autres difficultés ont concerné l’exposition de soi, et le style. Il fallait trouver des procédés, ou des mises en forme, qui soient justes, appropriés. Il fallait aussi accepter de parler de quelque chose qui doit normalement rester caché.

Je remercie vivement Sophie d'avoir accepté de répondre à mes questions et j'espère que vous souhaiterez découvrir ses livres.

 

Biographie

Sophie Schulze a d’abord commencé à étudier la philosophie à l’université de Strasbourg. Après plusieurs années passées à l’étranger, elle étudie actuellement le droit public. Elle vie actuellement à Paris. A + 2 est le quatrième ouvrage qu’elle publie aux Editions Léo Scheer.

 

A + 2 Sophie Schulze

A + 2 Sophie Schulze

Tag(s) : #Interview

Partager cet article

Repost 0