Voici un roman policier qui sort des sentiers battus. Ne vous attendez pas à trouver un héros commissaire la cinquantaine avec ses problèmes de la vie courante et étant toujours limite dans ses actions.

Selon les premiers éléments de l'enquête

Selon les premiers éléments de l'enquête

Mon AVIS

Stéphane Pajot nous entraine dans une suite de nouvelles au fil du temps. Pour être plus précis la première nouvelle prend place le 25 mai 1831. D’ailleurs le mot « nouvelle » n’est pas totalement approprié puisque c’est une suite de rapports plus ou moins long qui va nous emmener dans un périple de 150 ans.

Où est le vrai où est  l’imagination de l’auteur ? C’est sans doute la question qui m’est venu le plus souvent à l’esprit durant la lecture.

Les rapports sont chronologiques et l’évolution des styles montrent le travail de recherche fait par l’auteur et la précision des mots est intéressante.

J’ai du mal à considérer ce livre comme un roman policier traditionnel. Il ne contient pas en fait une intrigue majeure ou un héros. En fait c’est le roman lui-même qui devient à la fois intrigue et héros.
 

Le roman se lit très facilement et les 146 pages sont vite dévorées. Comme il est organisé par année, il est tout à fait possible de picorer des rapports d’une année puis d’avancer ou de reculer dans le temps.

Concevoir ainsi son premier roman policier est sans doute un challenge pour Stéphane Pajot car je n’ai pas en tête d’équivalent.

Il est à lire comme une succession d’intrigues non élucidées qui solliciteront votre imagination pour apporter vos réponses.

A lire chez soi ou dans les transports, ce sera un moment intéressant.

 

images

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quatrième de Couverture

150 ans de meurtres inexpliqués…
ou, quand les bourreaux, de pères en fils, deviennent serial killers
En exhumant les archives de la police de Nantes, un journaliste, passionné par l’histoire, met la main sur des dizaines de meurtres inexpliqués avec pour dénominateur commun une série d’assassinats qui s’étale sur près de cent cinquante ans. Comment les plus hautes autorités de la Justice n’ont-elles pas fait le lien entre ces affaires sordides en dépit des rapports secrets répétés et pressants de nombreux commissaires de police ?
En mettant bout à bout ces « premiers éléments de l’enquête », et en croisant une multitude de crimes non élucidés, l’incroyable puzzle se reconstitue. L’étau se resserre autour d’une famille de serial killers ?

Ce polar historique original est le premier que publie l’auteur. Il associe des anecdotes du passé - sous la forme d’une succession sibylline de rapports de police - à une intrigue criminelle qu’il poursuit jusqu’à nos jours avec une résolution finale. Chaque épisode se lit comme une passionnante nouvelle.

Entre réalité et fiction, un polar historique qui met le doigt, où plutôt l’aiguille… là où ça fait mal…

L'Auteur

Stéphane Pajot est né à Chantenay un soir glacial de février 1966.

Très vite, délaissant une carrière musicale au succés aussi fulgurant qu’éphémère, il enfourcha sa mobylette et une nouvelle vocation à la recherche d’un article et d’un cliché à glisser dans sa sacoche pour alimenter le quotidien nantais Presse-Océan.

Quinze années plus tard, il poursuit son chemin désormais en voiture dans le même journal et signe de nombreux livres de mémoire sensible à travers le temps et l’histoire de la ville de Nantes et de sa région.

On lui doit également une petite dizaine de romans dont l’un a été adapté pour le théâtre.

template

Cet article est écrit dans le cadre du partenariat avec les éditions D'Irbestier -Rêves bleus

Tag(s) : #Lecture, #partenariat, #Policier

Partager cet article