Stupeur et Tremblements

Lire une autre passion,

J'ai aimé les blogonautes qui nous font part

de leurs lectures,des prochaines sorties, de leurs critiques ..

Alors à mon tour je partage mes lectures du moment ...

 

Stupeurs et tremblements Amélie Nothomb

Titre : Stupeur et Tremblements

Auteur: Amélie Nothomb

Genre: Contemporain, autobiographie

Année de Parution: 2001

 

Amélie Nothomb

Amélie Nothomb

 


Amélie Nothomb, née le 13 août 1967 à Kōbe au Japon, est un écrivain belge de langue française. Elle vit entre Paris et la Belgique.
« Issue d'une famille de la petite aristocratie où la politique et la littérature ont toujours fait bon ménage, elle a atteint, pratiquement depuis son premier récit, Hygiène de l'assassin (1992), un lectorat que n'ont jamais connu ses ancêtres. Sa production oscille entre les textes à contenu plus ouvertement autobiographiques comme Le Sabotage amoureux (1993) ou Stupeur et tremblements (1999) et des récits plus fictionnels tels Mercure (1998) ou Les Combustibles (1994), une pièce de théâtre. Chez cet écrivain, une forme de cruauté et d'humour se mêle à un romantisme qui plonge dans l'univers actuel. »


Dès son premier roman Hygiène de l’assassin paru en 1992, elle s’est imposée comme un écrivain singulier.

Amélie Nothomb suscite la polémique auprès de certains écrivains du fait de son succès de librairie. Certaines décrivent son travail et son excentricité comme des arguments de vente avant toute chose : « C'est que mademoiselle Nothomb n'a pas que des admirateurs, mais aussi quelques détracteurs qui lui reprochent ceci et cela, et notamment sa célébrité. (…) Elle est devenue, par les hasards des interviews, un mythe »[réf. nécessaire]. Mais l'auteur se défend : « Je suis ce que je peux être. Je ne maîtrise pas ce que je suis et encore moins les regards que les autres posent sur moi ».

 

Adulée, critiquée, marginale, Amélie Nothomb reste fidèle à ses idées, laisse vagabonder sa plume au gré des pages blanches et couche sur le papier des récits toujours plus originaux les uns que les autres.

 

En 2010, elle publie son dix-neuvième roman : Une forme de vie. Suite au séisme du 11 mars 2011, Amélie Nothomb publie, le 22 juin de cette même année, les Myrtilles, une nouvelle en supplément à Stupeur et tremblements . Les bénéfices de cette édition exceptionnelle sont reversés à Médecins du monde au Japon.

Le 17 août 2011, a été publié son vingtième roman Tuer le père.

 


En 1999, elle a obtenu avec Stupeur et tremblements le Grand Prix de l’Académie française.

 

Bibliographie


Hygiène de l'assassin, roman, Albin Michel, 1992 (Prix René-Fallet, Prix Alain-Fournier)
Le Sabotage amoureux, roman, Albin Michel, 1993 (Prix de la Vocation, Prix Chardonne)
Les Combustibles, théâtre, Albin Michel, 1994
Les Catilinaires, roman, Albin Michel, 1995
Péplum, roman, Albin Michel, 1996
Attentat, roman, Albin Michel, 1997
Mercure, roman, Albin Michel, 1998
Stupeur et tremblements, roman, Albin Michel, 1999 (Grand Prix du roman de l’Académie française)
Métaphysique des tubes, roman, Albin Michel, 2000
Cosmétique de l'ennemi, roman, Albin Michel, 2001
Robert des noms propres, roman, Albin Michel, 2002
Antéchrista, roman, Albin Michel, 2003
Biographie de la faim, roman, Albin Michel, 2004
Acide sulfurique, roman, Albin Michel, 2005
Journal d'Hirondelle, roman, Albin Michel, 2006
Ni d'Ève ni d'Adam, roman, Albin Michel, 2007 (Prix de Flore)
Le Fait du prince, roman, Albin Michel, 2008, (Grand prix Jean-Giono)
Le Voyage d'Hiver, roman, Albin Michel, 2009.
Une Forme de vie, roman, Albin Michel, 2010.
Tuer le père, roman, Albin Michel, 2011

 

 

Mon avis

 

Je me suis intéressé à Amélie Nothomb suite au tapage médiatique lié à la sortie de son dernier livre. Le personnage m'est apparu intéressant et cette autobiographie m'a tenté.

Très vite j'ai eu le sentiment d'être assis autour d'un café et d'avoir l'auteure "une intellectuelle belge très courge" en face de moi m'expliquant ( le nombre de "je" étant incalculable) d'une manière simple (simpliste?) la tyrannie vécue au sein d'une entreprise nippone ..un monologue rapide qui laisse deviner très vite la suite des évènements ...

En gaffeuse hors pair la fin se prévoit quasi immédiatement et l'histoire est sans surprise.

C'est bien écrit, parfois un peu aristocratique mais je reste indécis sur ce livre que j'ai lu en une paire d'heure ..

Donc si vous avez peu de temps pourquoi ne pas le lire mais pour moi rien d'exceptionnel.

 

bernieshoot blogger photographe chroniqueur

@bernishoot la Grave (Toulouse)

@bernishoot la Grave (Toulouse)

Tag(s) : #Lecture, #Etranger

Partager cet article